Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Articles avec #sida

Plus de trente ans après l'apparition de l'épidémie de SIDA, les enfants restent durement touchés par cette maladie. En 2016, le sida coûtait la vie à 120 000 enfants de moins de 14 ans et contaminait 18 enfants chaque heure soit 160 000 nouveaux cas dans l’année. Si la tendance actuelle se poursuit, 3,5 millions d’adolescents seront nouvellement infectés d’ici à 2030.

En 2016, 2,1 millions d’enfants et d’adolescents vivent avec la SIDA. Près de 90% d’entre eux vivent en Afrique subsaharienne. Des millions d'enfants de moins de 18 ans ont perdu un ou leurs deux parents à cause du SIDA, et des millions d'autres sont devenus vulnérables. Les enfants affectés par le VIH/SIDA souffrent de la pauvreté et/ou de la perte de leur foyer. Ils doivent quitter l'école et subir la discrimination.

Dans le monde, 18 jeunes de moins de 25 ans sont contaminés chaque minute. Lorsque vous aurez terminé la lecture de cet article, 20 jeunes de moins de 25 ans à travers le monde auront contracté le virus du SIDA, la plupart d’entre eux vivent en Afrique et en Asie.

Les jeunes de 15 à 25 ans représentent déjà aujourd’hui un tiers des séropositifs de la planète, soit dix millions de personnes. Parmi les victimes de la pandémie, on peut ajouter les dix millions d’orphelins du sida qui doivent vivre seuls parce que leurs parents ont succombé au virus.

En 2016, le monde s’est à nouveau fixé des objectifs ambitieux en faveur des femmes, des enfants et des adolescents vivant avec le VIH ou risquant d’être contaminés. Or, de nouveaux outils existent aujourd’hui pour rendre cela possible ; de nombreuses données probantes et connaissances ont été réunies et les ressources, bien que plus rares, demeurent disponibles. La capacité du monde à se mobiliser jusqu’en 2020 pour enfin secourir ces enfants et ces adolescents oubliés sera un facteur déterminant pour parvenir à éradiquer le sida.

JCC

Pour en savoir plus : Site ONU SIDA
Pour aider : SIDACTION

France : la situation des enfants face aux SIDA

Ce week-end c’est le SIDACTION. L’occasion de rappeler que les enfants sont, une fois de plus, les premières victimes de cette pandémie. Et ils le sont a plus d’un titre soit par qu’ils sont infectés directement, soit parce qu’ils deviennent orphelins suite au décès de leurs parents.

Certes, près de 1,1 million d'infections au VIH chez les enfants de moins de 15 ans ont été évités, mais la disparité dans l'accès au traitement risque d'entraver les progrès vers la réalisation de l'objectif mondial de réduire de 90% les nouvelles infections chez les enfants.

Le nombre de nouveaux cas d'infections au VIH a diminué de plus de 50% entre 2005 et 2014, après que l'accès aux services pour la prévention de la transmission mère-enfant ont été assurés pour des millions de femmes enceintes séropositives.

L’ONUSIDA souligne que l'objectif mondial de réduction de nouvelles infections au VIH chez les enfants de 90% entre 2009 et 2015 est encore hors de portée. En 2014 seulement 72% des femmes enceintes vivant avec le VIH dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire ont reçu les médicaments antirétroviraux les plus efficaces pour la prévention de la transmission mère-enfant.

Parmi les personnes vivant avec le VIH dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, les adultes sont beaucoup plus susceptibles d'obtenir un traitement antirétroviral que les enfants. En 2014, 42% des adultes et jeunes âgés de 15 ans et plus ont eu accès au traitement, alors que seulement 28% des enfants âgés de moins de 14 ans y avaient accès.

La mortalité due au sida pour les adolescents est également une préoccupation majeure. Alors que tous les autres groupes d'âge ont connu une baisse de près de 45% des décès liés au SIDA entre 2005 et 2014, les adolescents âgés de 10 à 19 ans sont le seul groupe d'âge où les décès liés au sida ne diminuent pas.

Par ailleurs, le lien entre la propagation du VIH/SIDA et l’exploitation sexuelle des enfants constitue l’un des aspects les plus troublants et les plus complexes de cette épidémie. Qu’il s’agisse des mythes sur les vertus curatives des rapports sexuels avec de toutes jeunes filles ou d’attitudes prônant un comportement sexuel violent envers les femmes et les filles, la relation entre les abus sexuels sur les enfants et la propagation du VIH/SIDA est aujourd’hui reconnu.

Enfin, chaque année, 3,6 millions d’enfants dans le monde deviennent orphelins suite aux décès de leurs parents pour cause de Sida. Non seulement ils ont perdu leurs parents, mais ils vivent dans une pauvreté encore plus grande, sans possibilité de scolarisation. Ils sont alors recrutés pour faire le trottoir ou pour le travail forcé.

La situation de nombreux enfants affectés par le SIDA, ou devenus orphelins, pourrait nettement s’améliorer si les gouvernements élargissaient les services de santé et d’éducation à l’ensemble de la population. L’un des moyens de remédier aux disparités engendrées par l’épidémie de SIDA serait donc, pour les gouvernements, de soutenir les groupes exclus du système en instituant l’éducation pour tous, en supprimant, entre autres, les frais de la scolarité. Cette approche est conforme aux objectifs généraux de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU qui visent à s’attaquer aux facteurs qui accroissent la vulnérabilité à l’infection et à protéger leur santé et leurs droits.

Malgré les progrès, les efforts doivent être maintenus car dans les pays les plus exposés, seul un enfant de moins de 15 ans sur trois avait accès à un traitement l’année dernière.

La 21e édition du Sidaction, opération de levée de fonds pour la recherche et prévention contre le SIDA, a donc démarré hier pour dire « non à la banalisation » face à la maladie. Elle se déroulera tout ce week-end.

Pour soutenir le SIDACTION faîtes le 110 ou connectez-vous sur le site dédié : www.sidaction.org

JCC

(Souces : UNICEF/ONUSIDA/SIDACTION)

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog