Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Articles avec #documentaire

Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual ont entre six et neuf ans. Ils sont très malades et vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous entraînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie.

Avec beaucoup de sérénité et d’amour ces cinq petits bouts d’Homme nous montrent le chemin du bonheur.

Filmé à hauteur d’enfant ce documentaire bouleversant, mais aussi optimiste, est un hymne à la vie.

Personnellement concernée par le sujet, la réalisatrice Anne-Dauphine Julliand a perdu Thaïs, sa petite fille, emportée par une maladie génétique orpheline. De cette expérience douloureuse, la réalisatrice avait écrit un livre best-seller “Deux petits pas sur le sable mouillé”.

Sortie en salles le 1er février 2017.

A voir absolument.

JCC

Diffusée ce soir à 20h45 sur France 5, dans le cadre de la collection « Le monde en face », cette  enquête bouleversante met au jour une réalité britannique méconnue et impensable  : le retrait arbitraire d’enfants à leurs parents pour répondre aux quotas d’adoption fixés par l’Etat.

En effet,  chaque année, la Grande Bretagne fixe des quotas d’enfants à retirer à leurs parents, des objectifs d’adoption. Si les comtés qui doivent appliquer cette politique n’y parviennent pas, ils subissent des sanctions financières, leur budget est révisé à la baisse.

Des agences privées, parfois cotées en bourse, sont souvent chargées de placer ces enfants et de les faire adopter. Ils sont exposés sur leurs sites, décrits par le menu, tels des biens dont on vante les qualités.

L’an passé, 7 740 enfants étaient en attente d’adoption par des couples qui peuvent dresser en ligne leur profil idéal de recherche. Ces enfants sont adoptés par des foyers aux revenus aisés. Ils sont le plus souvent retirés à des familles précaires.

Une simple suspicion de maltraitance future par les services sociaux des comtés suffit pour perdre définitivement son enfant. En Grande Bretagne, la protection de l’enfance est désormais au service d’une vision libérale qui considère que les couples désargentés ou les mères célibataires ne peuvent pas être de bons parents.

Ce scandale au cœur de l’Europe des droits de l’enfant ne traverse pas les frontières britanniques. La loi impose le silence aux parents et aux journalistes qui ne peuvent raconter leur drame sous peine de condamnations judiciaires. Ils n’ont même pas le droit de citer les prénoms des enfants qui leur ont été volés.

Documentaire édifiant.

JCC

(Source : France 5 – photo : Dream Way Productions)

France : un documentaire consacré aux enfants soldats

« Wrong Elements » est un film consacré aux enfants soldats de « l’Armée de la résistance du Seigneur » (LRA) formée par Joseph Kony à la fin des années 80, en Ouganda. Il suit quatre d’entre eux, retrouvés vingt-cinq ans plus tard, pour poser avec force la question de la responsabilité individuelle face au mal. Son réalisateur est le Franco-Américain Jonathan Littell. Il est notamment l’auteur des « Bienveillantes », prix Goncourt 2006.

Plutôt que de faire parler les survivants un par un devant sa caméra, le réalisateur a choisi de les faire, le plus souvent possible, discuter entre eux. Ils racontent les viols, la perte d’êtres chers, les tueries sans que jamais ces anciens enfants-soldats ne perdent leur humanité, car le documentaire est une ode à la vie en refaisant avec eux les chemins de leur passé.

Le documentaire, qui avait été présenté au Festival de Cannes dans le cadre de la « Caméra d’Or », devrait sortir prochainement au cinéma.

JCC

Suisse : le calvaire des enfants parias

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, la Suisse a « rééduqué » de force des adolescents qui avaient pour seul tort de n'être pas conformes. Ainsi, de 1942 au début des années 80, les autorités suisses ont enfermé, stérilisé ou placé de force dans des familles d'accueil des milliers d'adolescents, coupables de comportements « déviants ». Les journalistes en ont tiré un reportage poignant, devenu un film « Au Nom de l'ordre et la morale » réalisé par Bruno Joucla.

Le documentaire, qui lève le voile sur un pan sombre de l’histoire de la Suisse, s'attache aux témoignages d'hommes et de femmes, qui évoquent ce que des adultes leur firent subir « pour le bien de tous ». Cette enquête éloquente raconte le calvaire de ces enfants et décrypte un système politique et social qui a conduit des citoyens bien sous tous rapports à en éloigner d'autres, au nom de certaines valeurs morales.

Cette histoire méconnue a conduit la Confédération à présenter ses excuses officielles aux victimes dont on attend l’indemnisation. le voile sur un pan sombre de l’histoire de la Suisse

Début avril, au Touquet, le film a été lauréat du Figra 2016 (Festival international du grand reportage d'actualité et du documentaire de société).

JCC

A voir absolument, en replay sur pluzz.Francetv.fr

France : un documentaire édifiant sur les enfants migrants « L’ile aux enfants de l’exode »

Voilà un documentaire qui fait écho à l’article précédent.

« Ils s’appellent Mary, Oussama, Ayman ou Jumana. Ils ont entre 5 et 15 ans, ils arrivent de Syrie, fuyant la guerre et l’insécurité, espérant avec leurs parents trouver un avenir meilleur en Europe.

Échoués sur l’île grecque de Lesbos, sas entre deux vies, ces enfants nous racontent le calvaire des migrants, l’horreur de la guerre, leur rêve d’une vie plus douce. Des mots d’enfants, crus, émouvants, souvent drôles, parfois terribles, toujours déconcertants de sincérité.

Échoués sur l’île grecque de Lesbos, ce sas entre deux vies, ces enfants nous racontent le calvaire des migrants, l’horreur de la guerre, leur rêve d’une vie plus douce. Des mots d’enfants, crus, émouvants, souvent drôles, parfois terribles, toujours désarçonnants de sincérité. Alors que la crise des réfugiés effraye l'Europe, la parole de ces enfants de l'exode vient bousculer nos consciences... »

A voir sur France2 dans la case infrarouge à 22h50 ce soir.

Alors qu’il devrait être vu du plus grand nombre, pourquoi un tel documentaire est-il diffusé si tard ? Les mystères de l’audimat sans doute…

JCC

France : enquête sur l’aide sociale à l’enfance

Enquête sur l'Aide Sociale à l'Enfance et cet univers opaque où la loi du silence règne. Pendant deux ans, les journalistes Alexandra Riguet et Pauline Legrand ont cherché à comprendre ce système et ses problèmes.

En 2011, plus de 7,5 milliards d'euros de l'argent des contribuables ont servi à cette structure. Mais les drames et les faits divers se multiplient : un directeur d'association touchant notamment plus de 9000 euros de salaire, en plus des milliers d'euros de frais personnels pris sur le budget de fonctionnement, ou encore un pédophile, déjà condamné, engagé comme veilleur de nuit d'un foyer hébergeant des mineurs. Les manques et l'inexistence de contrôles des établissements ou des familles chargés de cette protection de l'enfance restent nombreux.

A voir pour mieux comprendre : ce soir sur France 5 à 20h40

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog