Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Articles avec #divers

A  l’aube de 2018, je souhaite à tous les enfants du monde la plus douce des années
et la plus riche en rêves et en émotions. Qu’elle soit meilleure que 2017 pour que des millions d’enfants vivent enfin une vraie vie d’enfant.

 

 

A toutes et tous, je vous souhaite une belle et heureuse année 2018 remplie de partage et de bonheur !


Jean-Charles Champagnat
 

Pour les fêtes de fin d’année, je souhaite à tous les enfants du monde autant de bonheur qu’il y a eu de malheurs en 2017, autant d’amour qu’il y a eu de guerres et conflits en tout genre, autant de joie que les adultes se déciderons enfin à leur apporter.

A vous fidèles ami-es lecteur-trices, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

Jean-Charles Champagnat

 
Violences, guerres, mariages précoces, grossesses précoces, travail, santé fragile ou encore impossibilité d'aller à l'école : autant de raisons avancées le nouveau rapport de l'ONG « Save the Children » pour expliquer qu'un quart des enfants de la planète n'ont pas le droit de l'être.
 
Le rapport est particulièrement sévère avec l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale. Le Niger arrive tout en bas du classement, suivi de l'Angola, du Mali, de la République centrafricaine et de la Somalie. En fait, les 18 derniers pays de la liste sont tous africains où une majorité d'enfants ne sont pas considérés comme des enfants.

« Le droit à la protection, l'apprentissage, l'épanouissement, le fait de jouer ... bref, tout ce qui constitue l'enfance est dérobé à ces enfants », souligne le rapport. Les chiffres sont, une nouvelle fois, effarants : chaque jour, plus de 16.000 enfants meurent avant leur cinquième anniversaire mais la grande majorité de ces décès pourraient être évités. Un enfant sur six en âge d'aller à l'école n'y va pas. L'Europe compte 138 millions d'enfants. Mais dans le monde, 168 millions doivent travailler dont plus de la moitié dans des conditions difficile. Enfin, le temps de lire ce billet : une fille sur 15 sera mariée et 5 adolescentes auront donné naissance à un bébé.
 
A noter que parmi les pays où l'enfance est respectée, on trouve la Norvège, la Slovénie, la Finlande, les Pays-Bas et la Suède. L'Allemagne occupe la 10ème place. La France est 14ème.
 
D’énormes avancées ont pourtant été réalisées en faveur des enfants ces 25 dernières années, mais les progrès récemment accomplis dans la lutte contre l’extrême pauvreté n’ont souvent pas profité aux enfants qui en ont le plus besoin, à cause de leur situation géographique, de leur sexe, de leur origine ethnique ou d’un handicap, ou parce qu’ils sont victimes de conflits.
 
JCC
 
(Source : Save the children)
 

Le Défenseur des Droits a publié un début de semaine une enquête intitulée « accès aux droits ». Elle est consacrée à la place et la défense des droits de l'enfant. Et le constat est assez accablant car il montre le chemin qu’il reste à faire pour la promotion et la défense des droits de l’enfant.

Ainsi, le rapport indique que  52 % des personnes connaissent au moins un droit de l’enfant, citant, en priorité le droit à l’éducation (33 %), suivi du droit d’être protégé contre les maltraitances (23 %), le droit à être en bonne santé (18 %) et des droits à la libre opinion (8 %). Mais, près de la moitié des personnes interrogées ne citent aucun droit de l'enfant.

En moyenne, 16 % de la population rapporte avoir été témoin d’une atteinte aux droits de l’enfant dans les cinq dernières années. Les situations de maltraitance (physique, verbale, psychologique et/ou sexuelle) sont les plus souvent citées mais elles font peu réagir (53 % et 50 % de taux de démarches pour faire connaître la situation).

Ainsi, seulement 23 % d’entre elles ont alerté la justice ou les pouvoirs publics qui sont les acteurs les plus connus en matière de protection des droits de l’enfant. Près de 49 % n'ont pas entamé de démarches en raison notamment d'un « manque de preuve » (53 %). Le sentiment de « ça ne me regarde pas » exprimé par 41 % des personnes interrogées, renvoyant à la perception du caractère privé lorsque la maltraitance relève de la sphère familiale.

Le Défenseur des droits rappelle que la France a ratifié la convention internationale des droits de l’enfant il y a 25 ans. En cela, elle s'était engagée à respecter ces droits et en assurer la transcription dans le droit français.

Ce rapport montre donc la nécessité de sensibiliser le grand public aux droits des enfants, et surtout de le doter de la capacité́ à̀ intervenir et à réagir de manière concrète quand il est confronté à une atteinte à l’un de ces droits.

JCC

Voir le rapport

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite que tout soit meilleur et plus beau que l'année précédente. Ce qui fut difficile hier soit désormais plus qu'un mauvais souvenir du passé au milieu des milliers de souvenirs joyeux de demain.

J’espère sincèrement que tous vos souhaits se réalisent.

Je souhaite à tous les enfants du monde une excellente année 2017, en espérant que tous ceux qui souffrent de la guerre et de l’exploitation voient enfin le jour se lever.

Jean-Charles Champagnat

Joyeux noël à tous les enfants du monde !

Joyeux noël à vous, fidèles lectrices et lecteurs de ce blog, du site internet, de la page Twitter et de la page Facebook

Et n’oublions pas que pour des millions d’enfants Noël sera un jour comme les autres.

Jean-Charles Champagnat

France : les Sénateurs refusent l’accès à la cantine pour tous les enfants

En mars dernier, les Députés avaient adopté en première lecture une proposition de loi visant à garantir l'accès de tous les enfants à la restauration scolaire, lorsque celle-ci existe. C’était une décision extrêmement importante pour les familles et leurs enfants quand on sait que pour certains d'entre eux, le repas de la cantine est le seul repas équilibré de la journée (voir article précédent).


Mais les Sénateurs n’ont pas accepté cette décision et ont rejeté courant décembre cette proposition de loi . Le rapporteur du texte au Sénat, Jean-Claude Carle (LR), a jugé que cet accès était déjà garanti par la loi. Le texte a totalisé 201 voix contre (LR, centristes, et RDSE - à majorité PRG - à l'exception du président du groupe, Jacques Mézard) et 140 pour (socialistes, Communiste républicain et citoyen (CRC) et écologistes).

Selon le rapporteur, le texte est « inutile, inopportun et inopérant », en rappelant « qu'une jurisprudence constante censure les règlements intérieurs discriminatoires à l'encontre de certains enfants, handicapés notamment ». Selon lui, « c’est un texte d'affichage… ».

Pour le PS, « au-delà du droit, mais se reposant néanmoins sur lui, et afin d'éviter des situations humaines douloureuses et parfois humiliantes vécues par les enfants, il importe d'inscrire dans la loi » ce principe, « pour assurer leurs caractères obligatoire». Il rappelle en outre que « la restauration scolaire n'est pas une compétence obligatoire des communes, mais quand elles en ont décidé la création, il s'agit alors d'un service public annexe au service public d'enseignement. Dès lors, la restauration scolaire est soumise au principe d'égalité auquel le Conseil constitutionnel reconnaît, depuis 2013, une valeur constitutionnelle qui impose l'égalité des usagers devant le service public ».

Pour la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, « alors que nous traversons des temps difficiles », il faut renforcer les services publics, « surtout ceux qui bénéficient aux plus jeunes ».


La proposition de loi, du radical de gauche Roger-Gérard Schwartzenberg, devrait repartir devant les députés, en seconde lecture.


JCC


(Source : Localtis)

2016, année d’espoir ?

2015 fut marquée par les guerres, les attentats et les horreurs.
Alors, comme le disait Louis Aragon « Il est temps d'instaurer la religion de l'amour ».

Il faut donc oser prendre des risques en 2016, croire en l'impossible et défier le destin.

Ainsi l'année nouvelle sera plus favorable à tous les enfants du monde.

Qu’elle nous permette de gagner tous les défis pour leur redonner le sourire.

A vous, qui me suivez fidèlement, je vous souhaite une joyeuse et agréable fête de fin d’année et plein de bonnes choses pour 2016 pour vous et ceux que vous aimez.

Jean-Charles Champagnat

Joyeux Noël à tous les enfants du monde !

Joyeux Noël à tous les enfants du monde et à tous les adultes de ce monde qui ont su garder une âme d'enfant ... et que ceux qui ont perdu de vue cette âme d'enfant la retrouve au plus vite !

Mes pensées vont également vers ces millions d’enfants pour qui Noël sera un jour comme les autres.

D’autres pensées solidaires accompagnent toutes celles et tous ceux qui œuvrent à la cause de ces enfants qui ne passeront pas les fêtes chez eux, au pied du sapin...

« C'est Noël chaque fois qu'on essuie une larme dans les yeux d'un enfant,
C'est Noël chaque fois qu'on dépose les armes, chaque fois qu'on s'entend,
C'est Noël chaque fois qu'on arrête une guerre et qu'on ouvre ses
mains,
C'est Noël chaque fois qu'on force la misère à reculer plus loin. »

(Chant de Noël)

Bonnes fêtes de Noël à toutes et tous !

Jean-Charles Champagnat

Bonne et heureuse année 2015 à toutes et tous !

Imaginez un monde où tous les enfants ont la possibilité de réaliser leur potentiel, où chaque enfant a un endroit décent où dormir, suffisamment à manger, une salle de classe, et une bonne santé lui permettant d’apprendre, de se développer et de s’épanouir.

Imaginez un monde où les droits de chaque enfant sont respectés.

Pour que ce monde ne soit plus imaginaire, à nous tous de redoubler d’efforts pour que l’année 2015 ne soit pas une nouvelle année de recul pour les droits des enfants.

Du sort que l’on réserve à nos enfants dépend l’avenir de nos sociétés.

Bonne et heureuse année 2015 à toutes et tous !

Jean-Charles Champagnat

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog