Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

suisse_pedo.jpgPunitions proches de la torture, abus sexuels, mise à l’index : deux rapports décrivant la vie des enfants dans les pensionnats de l’Eglise catholique dans le canton de Lucerne entre 1930 et 1970 présentent des résultats accablants.


Au total, 54 anciens pensionnaires ont été interrogés dans deux rapports présentés la semaine dernière. Les deux enquêtes révèlent que les souvenirs négatifs dominent dans la mémoire des anciens pensionnaires interrogés. Plus de la moitié d’entre eux font état de violences sexuelles. Le manque d’affection, l’impression d’être livré à soi-même, le sentiment d’impuissance et les situations de discrimination font aussi partie de leur vécu.


Un esprit répressif et militaire accompagnait les punitions. Le personnel des homes a même infligé des tortures aux pensionnaires, notamment en maintenant leur tête sous l’eau. L’éducation scolaire était négligée, supplantée par la pédagogie catholique faite notamment de sanctions et de souffrances. Des religieux imposaient leur idéal spirituel d’humilité aux enfants. En outre, ils ont abusé de leur autorité et exprimé une sexualité irréfléchie ou immature en commettant des abus sexuels sur eux.


S’ajoutent à ce tableau sinistre l’attitude arbitraire des autorités, des responsabilités réparties de manière peu claire et le copinage au sein de l’organe de contrôle.


On peut se demander pourquoi ces faits ne sont révélés qu’aujourd’hui alors que ces actes sont prescrits par la loi en raison de leur ancienneté. C’est en fait très important d’abord pour les victimes elles-mêmes et aussi pour l’Eglise catholique qui n’en finit pas de faire face à ces démons en matière d’abus sexuels commis sur des enfants. 

 

D’ailleurs, l’église catholique suisse a « demandé pardon » aux victimes au nom du diocèse de Bâle. Elle a souligné son « regret pour les injustices commises ». Les auteurs du rapport ont recommandé à l’Eglise de « nommer les fautes et leurs coupables par leur nom ».


Ces derniers n’ont pas été interrogés. Nombre d’entre eux restent inconnus ou sont décédés. 


JCC


(source : Le Matin)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog