Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

enfant soldat UnicefSelon l’UNICEF, face à l’escalade de la violence observée dans l’ensemble de la Somalie depuis le mois de janvier, les groupes armés recruteraient un plus grand nombre d’enfants soldats, certains forçant même les enseignants à enrôler leurs élèves.

 

« Des enfants participent aux affrontements et un grand nombre d’entre eux sont tués. Selon certaines informations, les affrontements violents qui ont lieu dans la zone entre Dhusamareb et Ceel Bur, dans la région de Galgaduud, ont également fait de nombreuses victimes chez les enfants », indique le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance.

 

Selon l’organisation « les forces du GFT (Gouvernement fédéral de transition), leurs alliés, l’Ahlu Sunna Wal Jama et Al-Shabab, sont tous impliqués dans le recrutement. Al-Shabab (le principal groupe d’opposition armé) en est le premier coupable ».

 

Bien que l’on ignore leur nombre exact, les enfants soldats seraient entre 2 000 et 3 000 dans les rangs des différents groupes armés, selon les estimations de l’organisme.

 

Exposer les enfants aux échanges de tir, les tuer et les mutiler dans le cadre d’un conflit armé, cela fait partie des violations les plus graves du droit international, que toutes les parties prenantes au conflit sont tenues de respecter. L’exploitation et le recrutement d’enfants de moins de 15 ans est un crime de guerre.

 

Selon un rapport publié par les Nations Unies en avril 2010, des recherches menées en juin 2009 ont confirmé que le recrutement d’enfants soldats était désormais plus systématique et plus répandu. D’après le rapport, des enfants sont recrutés dans tous les camps, y compris par le Gouvernement.

 

Selon les estimations des Nations Unies, au moins 2,4 millions de Somaliens ont besoin d’aide dans l’ensemble du pays. Ce nombre comprend les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays dans les régions aux mains d’Al-Shabab : 410 000 dans le Couloir d’Afgooye, 15 200 dans le Couloir de Balad (à 30 kilomètres au nord de Mogadiscio) et 55 000 à Dayniile, au nord-ouest de Mogadiscio.

 

Quelque 600 000 Somaliens se sont également réfugiés dans les pays voisins.

 

A ce jour, la Somalie n’a toujours pas ratifié la convention internationale des droits de l’enfant.

 

JCC

 

(source : UNICEF - photo : UNICEF)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog