Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

somalie.jpg« Aucun endroit n’est sans danger pour les enfants de Somalie. Les rebelles d’Al-Chabaab ont enlevé des enfants chez eux et dans leurs écoles pour les faire combattre de force, les violer ou les soumettre à un mariage forcé. » , c’est ce que soulève la Directrice adjointe de la division droits de l’enfant de l’ONG Human Rights Watch (HRW).


Selon un rapport publié aujourd’hui, aucune des parties belligérantes de ce pays n’a mis les enfants somaliens à l’abri des combats ou veillé à ce qu’ils n’intègrent pas les rangs de leurs forces armées. HRW indique que le groupe d’insurgés « Al-Chabaab » soumet un nombre croissant d’enfants à un recrutement ou un mariage forcé ou à des viols, et s’en prend de plus en plus souvent aux enseignants et aux écoles. Ils se servent même des écoliers comme boucliers humains.


Le rapport de 104 pages, intitulé « No Place for Children: Child Recruitment, Forced Marriage, and Attacks on Schools in Somalia » (« Pas de place pour les enfants : recrutement d’enfants soldats, mariages forcés et attaques d’écoles en Somalie »), fournit des indications détaillées sur le recrutement illégal d’enfants et sur d’autres atteintes aux lois de la guerre commises par l’ensemble des parties au conflit en Somalie depuis 2010. Le rapport s’appuie sur plus de 164 entretiens menés auprès d’enfants somaliens, dont 21 qui ont réussi à s’échapper des forces d’Al-Chabaab, ainsi que de parents et d’enseignants qui se sont enfuis au Kenya.


Human Rights Watch exhorte toutes les parties du conflit Somalien– d’un côté, le gouvernement fédéral de transition (Transitional Federal Government,TFG) en Somalie et les Forces de l’Union africaine (African Union Mission in Somalia, AMISOM) et, de l’autre, Al-Chabaab – à libérer les enfants soldats venus grossir leurs rangs, à assurer la sécurité des enfants précédemment associés à leurs forces belligérantes et à protéger les écoles, les enseignants et les élèves contre toute attaque.


Human Rights Watch demande également aux institutions intergouvernementales et aux gouvernements, dont les États de la région, à faire de la protection des enfants et d’autres préoccupations touchant aux droits humains l’une des priorités de l’ordre du jour de la réunion qui se tiendra à Londres le 23 février 2012 pour débattre de la crise en Somalie.


JCC


(source : Human Rights Watch – photo : Mohamed Dahir)


Voir le rapport (en anglais)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog