Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

seringue.jpgLa semaine dernière, les députés russes ont voté une loi prévoyant de condamner à la castration chimique les pédophiles reconnus coupables de crimes sexuels sur des mineurs de moins de 14 ans.  Le texte de loi prévoit également une peine allant jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité pour les récidivistes.

Il ne s’agit que d’un vote en première lecture. Mais l’adoption finale de la loi ne fait pas de doute car la Douma (chambre basse du Parlement russe) comme le Sénat sont contrôlés par « Russie unie », le parti au pouvoir. Or, Vladimir Poutine est en pleine campagne électorale. (législatives dans deux mois et présidentielle en mars prochain).

Selon les chiffres officiels, 9500 crimes sexuels ont été commis sur des mineurs en 2010.

La « castration chimique » est une technique de diminution de l’appétit sexuel (libido) par l'administration de substances hormonales. Le terme de castration chimique est cependant impropre puisque ce traitement n’a rien d’irréversible contrairement à la castration physique. Après l’arrêt du traitement l’homme retrouve toutes ses capacités.

En France, la castration chimique avait été envisagée en 2009 par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la justice, après le meurtre d'une joggeuse pour punir les délinquants sexuels. Un projet qui a été abandonné depuis face aux protestations de l'opposition, des magistrats et des psychiatres. En revanche la castration chimique est autorisée aux Etats-Unis, en Allemagne, au Danemark, en Belgique, en Suède, au Canada, en Norvège et en Pologne.  Enfin, la Hollande, a mis en place un système qui permet d'éviter d'entrer dans la perversité. En effet, des lieux et numéros de téléphone ont été créés où les gens ont, lorsqu'ils sont sujets à des tentations perverses, ont la possibilité d'avoir une écoute.

JCC

commentaires

sortilege 13/06/2016 15:07

Bonjour.
Je ne suis pas un spécialiste de ce sujet .
Pensez vous vraiment que le pouvoir veut castrer les violeurs d'enfants pour les sauver des mains des criminels sexuels ?
Je suis près a croire le contraire ,car s'il voulait vraiment que les agresseurs sexuels puissent se faire castrer physiquement ou chimiquement pour échapper a leurs pulsions sexuelle condamnables ,il autoriserait depuis longtemps cette petite opération chirurgicale libératrice.Certes la castration physique a ses débuts produit souvent une forte dépression qu'un praticien doit probablement pouvoir traiter facilement .A mon avis, une fois que les désirs sexuels condamnables disparaissent ,le déviant doit changer de préoccupation ,a l'instar du fumeur sevré ? Dans ces deux cas, il y a une prise de poids .
Il me semble que les déviants sexuels font vivre nombre de gens .Cela va des gens de la justice,aux services de santé ,en passant par tous les commerces du sexe qui sont encore plus ou moins sanctionnés par les lois .
De plus ,il me semble, qu'il faudrait au plus tôt bannir les termes comme "punition avilissante" "sanction " , pour désigner la castration des agresseurs sexuels .Il me semble au contraire qu'il faut encourager les agresseurs sexuels a demander la castration pour redevenir des citoyens libres .Dans nombre de pays encore il y a encore des gens qui se font castrer en toute connaissance de cause .Ils ne deviennent pas pour autant des parias .En Tchéquie,même pour les exhibitionnistes ,au lieux d'enlever les glandes sexuelles ,ils se contentent de vider le contenu des testicules .

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog