Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

ecole_detruite.jpgLe secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, vient d’appeler à améliorer la protection des enfants dans les conflits notamment en ajoutant les forces et groupes armées qui attaquent les écoles et les hôpitaux sur la liste noire de ceux qui recrutent et utilisent des enfants-soldats.

 

« Sur 22 pays en conflit, 15 ont fait état d'attaques ciblant des hôpitaux et des établissements éducatifs. De plus, les menaces et les attaques par des acteurs non-étatiques ont contraint les écoles à fermer », a indiqué le Secrétaire général.

 

« Les écoles et les hôpitaux doivent être considérés comme des zones de paix. Ce principe doit être respecté par toutes les parties », a-t-il insisté.

 

Au début du mois de juin, le secrétaire général a publié un rapport sur la situation des enfants dans 22 pays en conflit : Afghanistan, République Centrafricaine, Tchad, Colombie, Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, Haïti, Inde, Iraq, Liban, Myanmar, Népal, Territoires occupés palestiniens/Israël, Pakistan, Philippines Somalie, Sri Lanka, Soudan, frontière sud de la Thaïlande, Ouganda, et Yémen.

 

Sur ces 22 pays, les écoles et les hôpitaux de 15 d'entre eux ont fait l'objet d'attaque. La destruction de ces bâtiments semble être l'attaque la plus récurrente. Fait relativement nouveau, de nombreuses fermetures d'écoles et de centres de santé motivées par la menace et l'intimidation ont été relevées dans un nombre croissant de pays. Les écoles sont souvent utilisées pour le recrutement des enfants dans les groupes armés, soulignait le rapport.

 

« Les efforts des Nations Unies, des gouvernements, de la société civile et des organisations non gouvernementales sur les listes des violations, comme le recrutement et l'utilisation des enfants dans les conflits, ont donné des résultats positifs », a indiqué le patron de l'ONU. Par exemple, aux Philippines, au Soudan et en Somalie, le recrutement et l'utilisation d'enfants dans les conflits a diminué.

 

Cette année, aucun groupe n'a été retiré de la liste noire des groupes armés recrutant et utilisant les enfants pour combattre dans les conflits. Quatre nouvelles organisations ont été ajoutées, deux provenant d'Iraq et deux autres opérant au Yémen.

 

Al-Qaida en Irak, y compris sa faction jeunesse armée dénommée « Oiseaux de paradis » et État islamique d'Irak ont été ajoutés à la Liste des parties qui recrutent ou utilisent des enfants, tuent ou mutilent des enfants, et/ou commettent des viols et d'autres formes de violences sexuelles contre des enfants dans des situations de conflit armé dont le Conseil de sécurité s'est saisi.

 

Le secrétaire général de l'ONU a par ailleurs salué la récente adoption de plans d'action par les autorités du Tchad (voir article précédent) afin de lutter contre l'utilisation d'enfants dans les conflits.

 

JCC

 

(source : communiqué ONU - Photo : Wissam Nassar/MaanImages)

commentaires

SCRIBANTE 02/07/2011 09:35



je vous remercie d'aller visiter le sîte que j'ai crée pour mon petit fils et ma fille qui vivent un calvaire


nous sommes sans aucune nouvelle de PIERRE et nous sommes trés inquiètes


PIERRE est toujours malade enfermé il subit des sévices voir site internet


www.pierre-enfant-martyr.org


comment pouvez vous nous aider pour que l on témoigne pour informer les médias qui ne répondent pas ?


les magistrats qui ne le protègent pas


je vous remercie de me conseiller


nous devons réagir pour protéger nos enfants



Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog