Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

logo 17octAujourd’hui se déroule la 25e journée mondiale du refus de la misère, faisant de la lutte contre la pauvreté une priorité.

Initiée par l’association ATD-Quart-Monde, la Journée mondiale du refus de la misère donne la parole aux plus démunis, sur les conditions indignes qu’ils vivent, sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations. Le thème de cette journée 2011 est :


« Seul un développement qui n'oublie personne est durable ».

 

En effet, les personnes vivant dans l'extrême pauvreté sont plus exposées aux risques et danger de l'environnement  dans lequel elles vivent tout en ayant moins de moyens pour faire face à leurs conséquences. Elles vivent souvent dans des zones polluées ou menacées par des catastrophes naturelles où les effets négatifs du changement climatique, inondations,  sécheresse ou glissements de terrain. Elles ne peuvent avoir accès à leurs droits, tels que la santé, l'éducation, le travail décent, l'eau potable et l'assainissement. Leurs efforts pour trouver un moyen de subsistance mettent leur santé en danger. Dans les zones urbaines, par exemple, cela peut impliquer la collecte des ordures pour les recycler et les revendre, ce qui les expose à des substances chimiques toxiques. Dans les zones rurales, cela les conduit à passer des heures dans les champs ou les plantations. Leur corps paye un lourd tribut à ce dur labeur pour peu de résultat.

 

La réponse aux défis du développement durable ne doit pas se faire au détriment de ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté, mais plutôt s'assurer qu'ils sont au cœur du changement. Les politiques de développement durable doivent absolument prendre  en compte les efforts des personnes dans l'extrême pauvreté. Elles sont souvent en première ligne des initiatives en transformant leurs conditions de vie, dans les zones urbaines manquant de logements, par l'amélioration des installations d'arrivée d'eau, d'assainissement ou de chauffage ; en travaillant en petits « groupes d'amis solidaires » en marge de la gestion des déchets pour réussir à passer d'une vie dangereuse et à peine supportable à la création d'activités génératrices de revenus. Les programmes de respect de l'environnement doivent être conçus avec les personnes et populations les plus vulnérables, et construits à partir de leurs capacités et de leurs efforts afin de s'assurer que tous les droits sont exercés pour toutes et tous dans la société.

Pour rappel, en France, 4,5 millions de personnes vivent avec moins de 795 euros par mois. Leur niveau de vie a encore reculé de 1,1% entre 2008 et 2009 (source : Insee).

 

JCC

 

 

Voir le site consacré à cette journée

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog