Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

sida1Alors que le monde vient de célébrer la journée mondiale des droits de l’enfant le 20 novembre dernier  cette journée est l’occasion de rappeler cette réalité : les enfants sont les premières victimes du sida.


Pourtant, des progrès gigantesques ont été accomplis ces dernières années. Même si  la communauté scientifique n'est pas encore parvenue à trouver un vaccin, des médicaments ont été mis au point notamment les antirétroviraux, qui permettent, s'ils sont administrés à temps, de rendre aux personnes séropositives une espérance de vie égale ou proche de la moyenne. Ces médicaments permettent aussi d'interrompre la transmission du virus de la mère à l'enfant au cours de la grossesse.


Toutes les personnes atteintes de ce virus devraient pouvoir bénéficier de ces traitements. Or, il persiste encore aujourd’hui de formidables inégalités entre pays, entre continents, et même à l'intérieur du même continent, tout particulièrement en Afrique. Et d'extraordinaires inégalités, aussi, entre adultes et enfants, et surtout au détriment de ces derniers.


A ce jour, 34 millions de personnes sont touchées par le virus à travers le monde dont une écrasante majorité dans les pays les plus pauvres et dont la moitié sont des femmes. Près de vingt-quatre millions en Afrique subsaharienne.


L'Afrique est donc le continent le plus touché. Selon les données de l’ONUSIDA, dans les pays francophones de l'Afrique subsaharienne seulement 36 % des femmes enceintes séropositives ont eu accès aux médicaments antirétroviraux en 2011, contre 62 % dans les pays non francophones de la région.


L'autre inégalité, qui touche aux droits fondamentaux, concerne les enfants. La quasi-totalité de ceux qui sont infectés le sont au cours de la grossesse, pendant l'accouchement ou au cours de l'allaitement.


Aujourd'hui 28 % des enfants qui en ont besoin reçoivent un traitement antirétroviral dans le monde, alors qu'en Afrique francophone seulement 15 % des enfants infectés de moins de 15 ans sont pris en charge. Ainsi, c’est plus de 230 000 enfants qui sont morts en 2011.


Ce tribut effrayant que payent les enfants pourrait être évité  s’ils avaient tous accès aux médicaments. On sait en effet que le SIDA est évitable, que grâce aux traitements, cette maladie, dont nous connaissons à la fois l'agent infectieux, les modes de transmission et le traitement, peut-être à terme, éradiquée.


Mettre fin à ces inégalités,protéger les enfants comme les adultes relève donc des volontés politiques, d’une implication plus forte de l’industrie pharmaceutique et de notre responsabilité collective.


JCC


(Source : ONUSIDA)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog