Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

enfants_mexique.jpgLe Mexique serait le pays qui présente le pire résultat en matière d’apprentissage de la lecture et de la connaissance des mathématiques parmi les jeunes selon l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE). Le pays serait également celui qui compte le taux de mortalité infantile le plus important parmi ses membres.

Pour rappel, l’OCDE regroupe toute l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord, plus le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée et, depuis 1995 et 1996, certains pays d’Europe centrale (République tchèque, Hongrie, Pologne). L’OCDE est le principal rassembleur de statistiques sur les pays développés.

Ce rapport, publié fin 2010, montre que le Mexique est le second pays de l’OCDE qui possède le taux de pauvreté infantile le plus élevé, le Mexique venant tout de suite après la Turquie. Les Mexicains de 15 ans sont ceux qui connaissent les pires résultats scolaires parmi les pays membres. Le taux de mortalité infantile au Mexique est trois fois supérieur à la moyenne des autres pays de l’OCDE. Cela signifie que pour 18,8 enfants mexicains qui décèdent à la naissance, les autres pays connaissent en moyenne un taux de 5,3 décès. En Islande, en Suisse et au Luxembourg, ce taux est même inférieur à 3.

Le rapport indique également que le Mexique occupe la première place concernant les grossesses adolescentes. En effet, sur 1000 adolescentes mexicaines âgées entre 15 et 19 ans, presque 66 d’entre elles ont déjà des enfants. La moyenne des pays membres de l’OCDE pour cette tranche d’âge est de 15,5 naissances, le pays qui présente le taux de fécondité le plus bas parmi les adolescentes est le Japon, suivi par la Corée, avec un taux inférieur à quatre naissances. Pourtant la plus grande partie des dépenses publiques mexicaines, effectuées en faveur des enfants et adolescents, sont destinée à l’éducation et à la santé.

Concernant la protection contre les abus, la violence, exploitation, et la discrimination, les ressources disponibles sont quasi inexistantes, selon l’Unicef. Pour cela, l’organisme international recommande au gouvernement mexicain d’équilibrer les ressources afin d’aider tous les secteurs qui sont en relation avec l’enfance et qui ne bénéficient pas de moyens suffisants.

Autre constat alarmant, le travail des enfants n’est pas éradiqué et la moitié de ceux qui travaillent ne perçoivent aucun salaire ou bien un maigre dédommagement en espèces. Ceux qui perçoivent un salaire (49,3 %) ne touchent qu’un salaire minimum.

Enfin, selon des chiffres remis par la Commission des Droits de l’Homme, les enfants mineurs des communautés indigènes sont ceux dont les droits fondamentaux sont les plus bafoués au Mexique, le taux de mortalité infantile de la communauté indigène est 60 % plus important que celui du reste de la population.

De façon plus générale, selon l’OCDE, un enfant mexicain sur quatre vit dans un foyer pauvre, un chiffre deux fois supérieur à la moyenne enregistrée parmi les autres pays membres de cet organisme.

JCC

(source : OCDE – photo : Association Valmy)

commentaires

Clovis Simard 12/06/2012 04:05


 Blog(fermaton.over-blog.com),No-16. -THÉORÈME BOMBELLI. - ENFANTS vs MATHS ? .

Clovis Simard 12/06/2012 04:04


 Blog(fermaton.over-blog.com),No-16. -THÉORÈME BOMBELLI. - ENFANTS vs MATHS ? .

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog