Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

justiceLa cour d'appel de Kénitra (Maroc) vient de condamner à 30 ans de prison ferme, un Espagnol accusé de pédophilie. C'est une première dans ce pays qu'un criminel soit condamné à une peine aussi lourde, qu'il soit marocain ou étranger. Pour les étrangers par exemple, « on les laissait libres en général, leur demandant seulement de quitter le pays » selon l’Association Marocaine des Droits de l’Homme.

 

Nul doute donc que ce verdict redonnera espoir aux nombreuses associations de protection de l'enfance qui s'étaient fortement mobilisées dans cette affaire dont le procès durait depuis six mois. Phénomène en recrudescence depuis 2005 notamment, les associations de protection de l'enfance et de droits de l'Homme ont toujours dénoncé le laxisme juridique qui entoure la pédophilie.

 

Par ailleurs, c'est l'une des rares fois où un dossier de pédophilie est traité en cour d'appel et non en 1ère instance, ce qui prouve la gravité de l'acte. La législation marocaine, même si elle comporte encore quelques lacunes, prévoit pourtant des peines assez sévères à l'encontre des accusés de viols ou de pédophilie : de 5 à 10 ans, de 10 à 20 ans si la victime est mineure, de 20 à 30 ans en cas de circonstances aggravantes.

 

Le Maroc a signé et ratifié la Convention internationale des droits de l'enfant mais dans les faits, l'application fait défaut. Certes la loi est sévère mais aujourd'hui, ce dont le pays a le plus besoin, c'est d'une véritable stratégie de protection de l'enfance.

 

Espoir supplémentaire, fin 2010, le département du Développement social a créé pas moins de quatre unités de protection de l'enfance contre toutes les formes de violence et d'exploitation dans les villes de Marrakech, Casablanca, Tanger et Meknès.

 

JCC

 

(source : Aufait Maroc)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog