Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

vote_irlande.jpgVoilà une initiative qui j’espère verra le jour dans d’autres pays. Ce samedi, les Irlandais sont appelés aux urnes dans le cadre d’un référendum sur la modification de la Constitution qui permettra de renforcer les droits des enfants.

 

Dans ce pays, marqué par des scandales de maltraitance en famille ou dans des institutions religieuses, les Irlandais devraient répondre « oui » selon les derniers sondages. L'Etat pourra ainsi plus facilement intervenir pour protéger les mineurs maltraités et les faire adopter.


Le gouvernement compte faire passer toute une série de lois si la Constitution est amendée. Il veut notamment faciliter l'adoption des quelque 6.250 enfants placés, dont environ 2.000 vivent dans la même famille d'accueil depuis cinq ans.


En effet, la législation irlandaise actuelle ne permet pas d'adopter les enfants placés à long terme si leurs parents sont mariés. L'adoption d'un enfant irlandais est extrêmement difficile, ce qui amène des milliers de couples à se tourner vers l'Asie, l'Afrique ou l'Amérique centrale, parfois illégalement.


Il veut également mieux encadrer la maltraitance des enfants et qualifier de crime la non-signalisation des personnes soupçonnées de maltraiter des enfants. Cette mesure paraît viser plus particulièrement la dissimulation systématique des agressions sexuelles qu'ont dénoncée depuis une dizaine d'années plusieurs enquêtes sur des prêtres pédophiles couverts par l'Eglise catholique.


Enfin, l’un des amendements soumis au référendum prévoit que les enfants soient entendus en personne par le tribunal lors des divorces et que leur opinion soit prise en compte en fonction de leur âge et de leur maturité.


La Constitution irlandaise de 1937 ne peut être amendée que par référendum national mais, pour une fois, le changement proposé fait presque l’unanimité parmi les partis politiques et organisations de défense des enfants. Seul un des 166 députés a annoncé qu'il voterait contre ainsi que quelques radicaux ou fondamentalistes. Ils estiment que cette modification « va affaiblir l’autorité des parents chargés de protéger leurs enfants ».


Des juges réformateurs et travailleurs sociaux réclament depuis des dizaines d'années une réforme du cadre légal de la protection des enfants. Des affaires d'inceste et de maltraitance ont mis en lumière la paralysie des travailleurs sociaux et agences publiques qui ont identifié des enfants en danger mais n'ont pu les sauver à cause de la priorité donnée par la loi aux droits des parents.


JCC


(Source : France 24)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog