Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

filles_inde.jpgEn Inde, des préjugés anciens font de la naissance d’une fille un déshonneur. Des facteurs culturels traditionnels valorisent en effet la naissance de garçons pour assurer la lignée familiale, la transmission du patrimoine et parce qu'il revient au garçon d'accomplir les rites funéraires et de garantir les vieux jours de ses parents. En outre, les filles sont devenues de plus en plus souvent un fardeau financier à cause des dots énormes que leurs parents doivent verser au moment du mariage. Ainsi, des femmes sont poussées à avorter par leur belle-famille, maltraitées si elles ne donnent pas le jour à un fils, et des petites filles sont tuées peu après la naissance…

 

Et comble de l’horreur, selon la Commission nationale de protection des droits de l'enfant Indienne, près de 300 filles d'une même ville auraient été chirurgicalement transformées en garçons. Les médecins mis en cause affirment que seuls des enfants nés avec des caractéristiques sexuelles à la fois masculines et féminines ont été admis pour de telles opérations. Toutefois, selon des militants d'associations défendant les droits des enfants, les parents et les médecins n'ont pas identifié clairement l'état des enfants avant de procéder à ces opérations.

 

Le recours à la chirurgie montre que les filles ne sont plus en sécurité même après leur naissance et que la transformation chirurgicale de filles en garçons, sans leur consentement est le signe que l'Inde sombre dans une « folie sociale », alors que le pays connaît déjà un déséquilibre important entre les sexes du fait des avortements sélectifs.

 

En effet, en 2001, il y avait 886 filles pour 1000 garçons. Aujourd'hui, il y en a seulement 866. On compte actuellement, chez les enfants de moins de 6 ans, 7 millions de garçons de plus que de filles.

 

Ce déséquilibre démographique provoque un hausse importante de la prostitution, l’achats ou enlèvements de très jeunes filles et de femmes, contraintes de servir d'épouse à plusieurs hommes d'une même famille.

 

28 à 32 millions d'hommes en Inde ne pourront pas se marier en raison du « manque de femmes ».

 

JCC

 

(source : Asia Human Right)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog