Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

justice.jpgIl y a dix ans débutait l’affaire d’Outreau, avec le personnage controversé du juge Burgaud. Cette affaire avait lancé le débat sur la pertinence du rôle du juge d’instruction. Dix ans après ce débat n’est toujours pas refermé. La presse dans son ensemble revient sur ce dramatique événement quasi essentiellement sous l’angle du "fiasco judiciaire" et la souffrance, qui est bien réelle, des accusés à tort.

 

Mais ce qui m’a réellement glacé, c’est ce commentaire, entendu au détour d’un journal télévisé, délivré par un groupe de commerçants de la ville d’Outreau : « il faut qu'on enterre toute cette histoire. La vérité ne sera jamais totalement connue et ça ne sert plus à rien de disserter sur le sujet. Quant aux familles concernées, on devrait vraiment les laisser tranquilles et cesser de battre médiatiquement autour de cette affaire ».

 

Ainsi, certains habitants d’Outreau et la quasi-totalité des commentateurs oublient un peu vite que douze enfants ont bien été reconnus victimes de maltraitance sexuelle par la justice. Cela signifie que les juges ont admis que ces enfants ont bien été violés ou agressés sexuellement. N’en déplaise à ceux qui voudraient mettre en place une chape de plomb sur cette affaire , elle pourrait bien un jour rebondir…

 

D’autant que le fils de la principale accusatrice, aujourd’hui majeur, maintient formellement les accusations de viols et d'agressions sexuelles commis sur sa personne, « par ses parents et sept autres adultes », dont il n’a pas révélé les identités. Et pour cause, un livre devrait sortir en mai.

 

Autre conséquence, également peu médiatisée, c’est qu’il y a aujourd’hui moins de signalements d'actes de pédophilie qu'avant, selon des sources judiciaires. Car après Outreau, dès qu'un enfant pousse la porte d'un commissariat ou d'une gendarmerie, son interlocuteur s'interroge : « Et si l'enfant mentait ? ». Selon ces mêmes sources, beaucoup d’experts dans le domaine seraient désormais « tétanisés  » dès qu'ils ont à connaître un dossier présumé de pédophilie.

 

On le voit, cette affaire aura fait de nombreuses victimes. En tout  premier lieu les enfants, puis les accusés à tort qui ont vu leur vie s’écrouler du jour au lendemain, ensuite la justice qui ne s’est pas totalement remise en cause avec des gouvernements successifs qui ont été dans l’incapacité de la réformer , et enfin la parole de l’enfant, si importante pourtant, durablement décrédibilisée.

 

JCC

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog