Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

regards_2012_OCDE.jpgUne enquête, intitulée  «Regards sur l’Education 2012 », que vient de publier l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) montre avec précision les points faibles du système scolaire français. Ainsi, en France, le taux de scolarisation des 15-19 ans a baissé depuis quinze ans. La proportion d'élèves scolarisés dans cette tranche d’âge est passée de 89 % à 84 % durant la période 1995-2010, ce qui place la France à contre-courant des autres pays de l’OCDE.


Selon l’OCDE, ces chiffres sont à raprochés de l’augmentation de l’échec scolaire qui produit toujours plus de « décrocheurs ». Ils sont en effet près de150.000 jeunes à quitter le système scolaire sans aucun diplôme, ni formation.


Autre particularité française, ces jeunes sortis précocement de l'école sont bien plus qu'ailleurs stigmatisés sur le marché du travail. Parmi eux, 71 % sont sans emploi ou inactifs contre 57 % en moyenne dans les pays membres de l’OCDE. Leurs difficultés d’insertion sont durables puisque le taux de chômage des 20-24 ans ayant un niveau de formation inférieur au second cycle est de 25 % en France contre 16 % dans l’ensemble des pays de l’OCDE.


Par ailleurs, l’enquête montre que ce décrochage des 15-19 ans a aussi des répercussions sur l'enseignement supérieur. Le taux d’étudiants, passé 25 ans, est ainsi plus faible en France que dans la moyenne des pays de l’OCDE. Ceux qui suivent des études de 25 à 29 ans sont 16 % dans la moyenne de l’OCDE contre seulement 4 % en France.


A contrario, la France affiche le meilleur taux de scolarisation à 3 et 4 ans (100 %), mais elle le fait avec un taux d'encadrement médiocre, soit 20 élèves pour un enseignant.


Cette enquête qui est publié au cœur des débats en cours sur une refonte des rythmes scolaires, souligne que la position de la France en la matière est totalement atypique. En effet, elle a l'année scolaire la plus courte (35 semaines soit 36 officielles moins les jours fériés), et fait aussi partie des pays qui prodiguent à leurs élèves le plus d'heures de cours dans l'année, et donc sans pour autant obtenir de meilleurs résultats scolaires.


Il est donc temps de se pencher sérieusement sur ce dossier car, comme la démontré une autre enquête, souvent citée par le Ministre de l’Education : « les petits français sont ceux qui souffrent le plus à l’école après les petits japonais ».


JCC


(source : OCDE)


Voir le rapport en intégralité : ici

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog