Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

 

enfant_haiti.jpgUn millier d’enfants, dont la procédure d’adoption était bouclée pour la plupart, devaient être accueillis  en France, quand le tremblement de terre de janvier dernier a emporté dans les décombres papiers d’identité et documents d’adoption, remettant en cause toute la procédure. L’affaire aura mis un an à être solutionnée.

 

Petit à petit, au fil des mois, quelque 700 enfants ont pu ainsi être rapatriés dans l’Hexagone. Et cette semaine, les 318 enfants restants devraient avoir gagné leur nouveau foyer avant Noël. Un premier avion, affrété par le ministère français des Affaires étrangères, a quitté Paris mardi dernier et un second doit prendre le relais aujourd'hui.

 

Un soulagement pour les familles qui n’en finissaient plus d’attendre dans l’angoisse, et pour les associations qui les ont aidées dans leurs démarches ; mais un soulagement mêlé de colère, car selon eux, Paris a tardé à faire le nécessaire, et le dossier aurait pu être clos depuis longtemps déjà.

 

Bernard Kouchner (ex-ministre des affaires étrangères), mis en cause, a indiqué qu’il était impossible de rapatrier un enfant sans avoir les documents nécessaires et sans être certain qu’il n’a pas un oncle ou une tante quelque part. 

 

L’UNICEF avait également été ferme sur les procédures d’adoption car l’organisation craignait que des enfants, qui avaient déjà subi un traumatisme très important, avec le tremblement de terre, aient un deuxième traumatisme de déracinement si on les enlevait par erreur à leur famille.

 

Selon les associations, les enfants vont bien et sont prêts et impatients d’être dans leurs familles d’adoption.

 

JCC

 

 

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog