Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

 

femme_enceinte.jpgLa gestation pour autrui, (mères porteuses) fait l’objet actuellement d’un vif débat au sein de la société française. Pour rappel, les mères porteuses sont interdites en France et le projet de loi de bioéthique, dont la discussion débutera en février 2011 au Parlement, ne comporte pas de mesures spécifiques sur ce point.

 

En écho  à une tribune, contre la légalisation des mères porteuses, publiée le 22 novembre et signée par plusieurs personnalités, parmi lesquelles les ex-Premiers ministres socialistes Michel Rocard et Lionel Jospin et le porte-parole du PS Benoît Hamon, une soixantaine de personnalités, dont la philosophe Elisabeth Badinter et plusieurs autres élus socialistes, ont signé une tribune en faveur d'un encadrement de la gestation pour autrui publiée dans le Monde en début de semaine.

 

« Oui, sans encadrement, la société peut dériver vers une instrumentalisation des femmes, une réification de leur corps, une marchandisation de l'enfant », admet le texte. « C'est la raison pour laquelle nous proposons de fixer le cadre qui permettra aux femmes de porter un enfant pour d'autres parents sans voir leurs droits menacés », ajoutent ses signataires.

 

« Pour éviter toute forme de dérive », le texte propose « de ne pas autoriser les femmes sans enfant à porter un enfant pour autrui, de limiter le nombre de gestations pour autrui par femme, et de fixer une limite d'âge tout en excluant une quelconque relation financière entre les parents et la femme qui porte leur enfant ».

 

Cette tribune, soutenue par l'association Homosexualité et Socialisme, est signée par plusieurs élus socialistes : les sénateurs Michèle André et François Rebsamen, les députés Gérard Bapt, Jean-Michel Boucheron, Jean-Marie Le Guen, Catherine Lemorton....

 

L'ont également signée le couple Mennesson, qui a eu recours à une mère porteuse, la philosophe Elisabeth Badinter, les gynécologues obstétriciens Joëlle Belaisch-Allart, Israël Nisand, François Olivennes, et les psychanalystes Geneviève Delaisi de Parseval, Elisabeth Roudinesco, Serge Hefez et Serge Tisseron.

 

JCC

 

Voir le texte sur le Monde.fr

 

commentaires

Jéronimo 15/12/2010 10:36



L'homme est très doué pour inventer des expressions ! Ce terme de "gestation pour autrui" en est l'illustration ! Nous avons toujours du mal a appeller les choses par leur nom...
Pour ma part, je suis assez partagé. je ne pense pas que les droits de l'enfant et le droit à l'enfant s'oppose. Une législation bien encadrée pourrait éviter les dérives que l'on connaît et
éviter ainsi d'aller chercher, contre de l'argent, cet enfant vers des pays où la législation est plus permissive.



Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog