Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

bebeLundi, tous les médias faisaient écho de la naissance du premier «bébé médicament». Tout d’abord, une telle expérimentation est la version modernisée de ce qui existait déjà, quand les parents d’un enfant malade concevaient un autre enfant en espérant qu’il soit compatible et qu’il puisse alors aider son aîné. Ce qui est nouveau c’est que cette pratique gagne en perfectionnement puisque, les services du Professeur Frydman (Hôpital Antoine Béclère à Clamart en région parisienne) ont eu recours à la fécondation in vitro pour choisir un embryon sain et compatible.

En effet, les deux aînés de ce bébé sont atteints d’une maladie génétique rare du sang qui peut être soignée en utilisant les cellules souches du cordon ombilical et/ou du placenta et en les greffant sur les enfants malades. Le terme de « bébé médicament » est donc impropre puisque l'enfant qui vient de naître n'a été altéré ni dans son psychisme, ni dans son physique.

Le professeur Frydman, souligne que « les parents souhaitaient avant tout agrandir leur famille et que tant qu’à avoir un enfant, il n’était pas illégitime d’essayer d’en avoir un qui pourrait contribuer à sauver ses aînés ».


C’est l’église catholique qui, par la voix de  Mgr André Vingt-Trois, a critiqué cette démarche, évoquant « une instrumentalisation de l'être humain au service des autres » ou encore une philosophie « eugéniste » (*). Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien Démocrate, surenchéri sur le même thème en indiquant que « nous sommes arrivés au pied du mur. Notre société doit choisir ce qu'elle veut devenir : protectrice de la dignité humaine dans la tradition humaniste de la France, ou eugéniste par l'instrumentalisation du corps et de la personne ».


La fécondation in vitro, la congélation des ovules, les banques de sperme et aujourd’hui les cellules souches embryonnaires ont révolutionné la médecine moderne.  A chaque fois, l’Eglise catholique est montée au créneau pour dénoncer ces pratiques. Au moyen-âge, déjà, elle interdisait les dissections. Où en serions-nous aujourd’hui si des savants n’avaient pas outrepassé les limites fixées par une morale religieuse omniprésente, qui présentait les maladies comme une « punition de Dieu » ?


JCC


(*) L’eugénisme peut être désigné comme l’ensemble des méthodes et pratiques  visant à transformer   le patrimoine génétique de l'espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé.

commentaires

(Clovis Simard,phD) 10/02/2011 17:26



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-13: LIBERTÉ TOTALE !


C'EST MATHÉMATIQUES ?


Cordialement


Clovis Simard



Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog