Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

jordan Il y a 2 ans, Jordan Brown a été arrêté suite à des soupçons de double homicide aggravé. Le jeune Américain est en effet accusé d’avoir tué par balle, la fiancée de son père, en Pennsylvanie en février 2009, il avait alors 11 ans. La jeune femme de 26 ans était enceinte de huit mois et demi ; le bébé n’a pas survécu.

 

Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune garçon aurait été jaloux de la relation de sa belle-mère avec son père et de l’enfant à naître. La petite sœur de Jordan aurait été témoin du meurtre.


En vertu du droit pennsylvanien relatif aux affaires d'homicide ce jeune garçon devrait être déféré devant un tribunal pour adultes. Mais ses avocats, se sont lancés dans une véritable guerre judiciaire pour lui éviter cela. En effet, faire juger Jordan Brown par un tribunal pour adultes l’expose au risque d’une condamnation à une peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Or, la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, lorsqu’elle est imposée à une personne qui était mineure au moment des faits qui lui sont reprochés, porte atteinte au droit international relatif aux droits de l’enfant.


En première instance, en mars 2010, les juges ont rejeté la requête des avocats, estimant que l’accusé n’était pas parvenu à prouver qu'il pouvait être réinséré et soigné au sein du système de justice pour mineurs. Pourtant, selon le site Jordanbrowntrust.org,  la victime avait reçu des menaces de mort de la part d’un ancien petit ami les mois précédant son assassinat, mais les juges n’ont pas pris au sérieux cet élément.


La défense espère que les Etats-Unis -qui sont les seuls avec la Somalie à ne pas avoir ratifié la Convention internationale relative aux droits de l'enfant, qui interdit d'emprisonner des personnes à vie sans possibilité de libération pour des infractions qu'elles ont commises avant l'âge de 18 ans-, vont se rendre à la raison.

 

Selon Amnesty International au moins 2 500 personnes purgent actuellement une peine de prison à vie aux Etats-Unis, sans possibilité de libération conditionnelle pour des infractions commises alors qu’elles avaient moins de 18 ans.  


JCC


(Source : Amnesty International)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog