Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

minimissA l’heure où le gouvernement français veut réglementer l’hyper sexualisation des enfants dans les médias (voir article précédent), les concours de « beauté » destinés aux fillettes suscitent un engouement grandissant en Europe.


C’est encore une fois les Etats-Unis qui ont été précurseurs... Les concours de mini-miss sont en effet devenus en quelques décennies une véritable industrie et ont conquis un large public.  

 

Comme dans beaucoup d’autres sujets concernant les enfants, ces concours ne répondent pas à un désir des fillettes, mais bien à une volonté des mères, qui n’hésitent pas à inscrire leur progéniture à ces compétitions dès leur plus jeune âge (deux ans pour les plus précoces).

 

Beaucoup considère qu’on leur fait faire un numéro de petit singe savant parfaitement rôdé que les mamans ne cesseront de peaufiner avec les années, tout en sophistiquant davantage l’allure de leur petite fille. Loin de se contenter d’embellir raisonnablement leur fillette, les mamans n’hésitent pas à avoir recours à des procédés qui ne devraient s’adresser qu’aux adultes consentants : faux cils, maquillage à outrance, perruques et postiches, blanchiment des dents, fausse dentition, autobronzant, ongles en plastique et parfois prise de médicament quand la fillette est trop jugée « ronde ».


Évidemment, les mères assurent que, si elles participent à ce concours, c’est parce que leur fille adore cela et que c’est sa passion. Les mères n’avoueront jamais avoir fait le choix de transformer leur enfant en « poupée Barbie » pour leur propre satisfaction. Quand au public américains, il ne semble pas choqué et ne se pose aucune question sur ce que ces gamines peuvent subir. D’ailleurs, ce public est aussi responsable que les parents car s’il ne regardait pas ces programmes les concours ne seraient pas aussi richement dotés (des milliers de dollars parfois).


Ces concours de mini-miss, outre la vision épouvantable qu’est donnée de ces gamines, sont pour moi une véritable maltraitance. Dans une émission récente diffusée sur NT1, ont voit des fillettes épuisées par le rythme imposé par les séances de préparation et les répétitions quotidiennes, lassées de devoir porter des bigoudis chauffants et artifices en tous genres, souvent en larmes et au bord de l’évanouissement.


En France, un jugement a été rendu la semaine dernière après l’annulation d’un concours de mini-miss par la mairie d’Auch (Gers) suite à une plainte conjointe déposée par le planning familial local et une psychologue à la retraite. Le tribunal a débouté l'organisatrice, la condamnant au passage à indemniser le Planning familial à hauteur de 1.000 euros et la psychologue à la retraite de 800 euros.


Ce jugement pourrait bien freiner considérablement le développement de concours de mini-miss en France. Et c’est tant mieux, car quel avenir peut-on espérer pour celles que l’on jette sous les projecteurs dès leur plus jeune âge ?

 

JCC

commentaires

mini miss 19/05/2012 21:32


belle article et jolie blog le concour de mini miss américain est affreu et heureusement que les mini miss en france ce passe tout à fait autrement

Jean-Charles Champagnat 22/05/2012 09:03



Merci pour vos encouragements à propos de mon blog. Vous avez raison, les concours de mini-miss restent un danger pour les petites filles. JCC



COMITE MINI-MISS® France 29/02/2012 10:29


Les concours de MINI-MISS tels qu'ils sont présentés en FRANCE sont des divertissements où l'esprit de compétition est identique à celui qu'on peut trouver dans le sport et même à l'école.
L'aspect ludique doit être conservé contrairement à l'aspect mercantile et commercial que l'on retrouve aux USA. Il est malsain de la part des médias de faire l'amalgame entre ce qui se passe aux
Etats-Unis et en France. Il faut raison garder....

COMITE MINI-MISS® France 28/02/2012 12:44



Voici le projet de la « MINI CHARTE » pour « MINI-MISS®» qui sera envoyée aux parents de toutes les candidates au titre de
« MINI-MISS® »


 


 


 


 


 


Les candidates devront être âgées de 7 ans au minimum et 12 ans au maximum au cours de l’année du millésime de
l’élection.


 


 


 


 


 


Lors de la manifestation les candidates se présenteront devant un jury de professionnels et de personnalités :


 


- tenue 1 : robe de cérémonie ou « princesse »


- tenue 2 : « tendance-mode enfant » en adéquation avec l’âge de la candidate.


 


 


 



 


Ces deux tenues, accessoires compris, devront être présentées à l’avance au Comité par l’envoi de photos de la candidate
portant les dites tenues.


 


 


 


 


 


Après approbation et acceptation par le Comité, les tenues qui seront portées sur scène par les candidates ne devront pas
être différentes de celles figurant sur les photos ou vidéos envoyées.


 


 


 


 


 


Le maquillage sera formellement interdit ainsi que les maillots de bain ou le port de talons hauts.


 


 


 


 


 


Seuls seront autorisés :


 


 


 


 


- la « poudre libre » transparente et incolore pour le visage (anti-brillance pour les prises de vues télévisées et
photos)


- le « gloss » incolore et transparent pour les lèvres.


- Les paillettes en spray pour les cheveux.


 


 



 


 


Tout manquement à ces obligations et recommandations verra la disqualification de la candidate.


 


 


Jean-Charles Champagnat 29/02/2012 10:06



Merci pour ces précisions, mais une question : quel est l'intérêt, pour les enfants, de tel concours ?



COMITE MINI-MISS® France 28/02/2012 12:43



COMMUNIQUE DE PRESSE - Paris le 23/02/2012 -


 


 


 


 



Le « Comité Miss Paris - Miss Nationale - Miss Internationale » organisateur exclusif des élections des « MINI-MISS® » en
France tient à signaler que l’élection qui était prévue à AUCH et dont l’organisatrice demandait des dommages et intérêts pour l’annulation qui avait été décidée par la Mairie n’a rien à voir
avec notre Comité.


 


 


 


 



Que cette élection qui devait s’intituler « MINI-MISS SEDUCTION 2012 » n’avait reçu aucune autorisation d’utiliser la marque et le concept déposés « MINI-MISS® »


 


 


 


 



Il s’agissait là d’une tentative de contrefaçon dont le détenteur de la marque se réservait le droit d’intervenir en Justice pour faire cesser l’usage frauduleux du vocable « MINI-MISS ».


 


 


 


 



Toutes les personnes ou organisations qui utiliseraient cette marque et ce concept sans autorisation écrite préalable seront poursuivies devant les Tribunaux compétents.


 


 


 


 



Le Comité rappelle que les concours de « MINI-MISS® » ont été créés en FRANCE en 1989 avec une première élection nationale «
MINI-MISS® FRANCE » à la Tour Eiffel en juin 1990.


 


 


 


Et qu'il est important de faire le distingo entre les concours de beauté pour enfants aux USA où aucun encadrement n'est actuellement en usage, ce qui ouvre la
porte à tous les débordements constatés et repris par nos médias, et les concours de "MINI-MISS" en FRANCE où une charte d'éthique est maintenant en vigueur.


 


 


 


Le Comité tient à faire savoir qu'il ne doit pas y avoir d'amalgame et demande aux personnes concernées et aux médias d'en prendre bonne note.


 


 


 


 



Pour information : ci-après le communiqué de presse du vendredi 23 décembre 2011.


 


 


 


 


 


COMMUNIQUE DE PRESSE


 


 


 



 


Jeudi 22 décembre 2011, lors de son audience au SENAT avec Madame Chantal JOUANNO, Sénatrice qui vient d’être chargée par
la Ministre Roselyne BACHELOT d’une mission sur le phénomène de l’hypersexualisation des jeunes filles de moins de 12 ans, Michel LE PARMENTIER a présenté à l’ancienne Ministre des Sports le
projet d’une charte pour les concours de « MINI-MISS® ».


 


 


 


 


 


- Il y a 22 ans, Michel LE PARMENTIER , créateur des concours « MINI-MISS®» en FRANCE a présenté la première élection «
MINI-MISS® FRANCE » le 20 juin 1990 au premier étage de la Tour Eiffel -


 


 


 


 


 


Voici le projet de la « MINI CHARTE » pour « MINI-MISS®» qui sera envoyée aux parents de toutes les candidates au titre de
« MINI-MISS® »


 


Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog