Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

rehteah.jpgRehtaeh Parsons, 17 ans, s'est donné la mort après avoir été la cible de harcèlement sur internet. Tout a commencé en novembre 2011 lorsque, à une soirée où elle avait beaucoup trop bu, la jeune fille a été victime d'un viol collectif. L'un des quatre garçons présumés de l'agression immortalise la scène et publie la photo sur le web. Elle devient alors la cible de moqueries de ses camarades.


L'ado, à bout, raconte l'histoire à sa mère, qui l'emmène à la police. Malheureusement, l'enquête ouverte n'aura jamais permis de récolter assez d'informations pour arrêter les violeurs. « Rehtaeh nous a quittés parce que quatre garçons ont trouvé normal et amusant de violer une jeune fille et de détruire sa réputation, parce que l'intimidation et la persécution n'ont jamais cessé et parce que la justice lui a fait défaut », écrit sa mère sur une page Facebook créée pour rendre hommage à l'adolescente.


L'annonce de la mort a provoqué la tristesse et la colère de nombreux canadiens, dont certains ont déclaré qu'ils allaient s'en prendre aux quatre garçons responsables du viol. Des réactions si vives que la mère de Rehtaeh a demandé aux gens de ne pas les attaquer.


Les membres du groupe « Anonymous » (groupe de cyber-hackers), ont décidé de chercher eux-mêmes, les coupables sur la toile. « Cela nous a pris seulement quelques heures pour identifier les garçons ayant attaqué Rehtaeh et ce n'était pas une opération de haute technologie », ont déclaré les pirates informatiques. Les hackers ont ajouté que les violeurs présumés auraient évoqué leur forfait en public. Opposés à une justice populaire, ils ont indiqué qu'ils ne livreraient pas le nom des coupables.


JCC


(Source : Newsring)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog