Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

 Je me permets d’emprunter ce titre à Monsieur Stéphane HESSEL (*) et de lui emboîter le pas pour relayer, très modestement cet appel :

en 2011, indignez-vous ! 

 

- Indignez-vous face à ces 2.3 millions d’enfants qui, en France, vivent en dessous du seuil de pauvreté

- Indignez-vous pour les 250 000 enfants soldats

- Indignez-vous contre l’excision des fillettes et les mariages forcés

- Indignez-vous contre l’exploitation sexuelle des enfants

- Indignez-vous pour les 200 millions d’enfants qui travaillent

- Indignez-vous pour ces millions d’enfants qui ne voient le jour que pour sombrer aussitôt dans la nuit….

 

Les raisons d’indignation ne manquent pas !

 

Alors, on peut croire Stéphane HESSEL lorsqu’il appelle à une « insurrection pacifique » et qu’il indique que « pour y parvenir, il faut se fonder sur les droits, dont la violation, quel qu’en soit l’auteur, doit provoquer notre indignation. Il n’y a pas à transiger sur ces droits »

 

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2011

Pour vous et toutes celles et tous ceux que vous aimez.

 

Jean-Charles Champagnat

 

 

(*) Stéphane HESSEL : grand résistant, réchappé des camps nazis, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, co-rédacteur du programme du Conseil National de la Résistance.

Stéphane HESSEL vient de publier aux éditions Indigène : « Indignez-vous ».
A lire absolument…

 

annee_2011.jpg 

commentaires

mathieu 03/01/2011 23:12



Bonjour,


   Il me semble que dans le dispositif de la Convention internationale des droits de l'enfant de 1989, vous avez omis le paragraphe 6 de l'Article 44 "Les Etats parties assurent à leurs
rappports une large diffusion dans leur propre pays".


Cordialement.



Jean-Charles Champagnat 05/01/2011 07:55



Bonjour,
Vous avez raison ! L'erreur est réparée. Merci pour votre aide.



francoise fournier 02/01/2011 11:14



 



 


 


indignez vous du mutisme de ceux qui voient, qui entendent, qui savent,  qui prennent des photos.


 


 et c'est tout car ils laissent faire.


 


Ils obeissent à un ordre inique car inhumain.  Le pire c’est que cette violence leurs est devenue ordinaire.


 


À Ausweiss, ce sont ces fonctionnaires ordinnaires qui,
dans la journée, brûlent des enfants et le soir venu, rentent à leurs domiciles pour s’occupaient de leurs enfants, de leurs maris.


 


Et ainsi va les jours  imprégnés de violence ordinale


Je n'ai rien fait d'autre que de demander que les services sociaux protégent mon fils d'un papa addict.


 


Ces gens là, ces dits "professionnels de l'enfance qu'ils soient fonctionnaire à ASE ou salariés précaires dans une de ces associations sous-traitante de
l'enfance loi 1901, ont tous les pouvoirs avec ce que j'appelle l'approche des "TROP", (Un parent qui s'inquiète pour son enfant, sera jugé trop fusionnel, apparemment trop distante, il sera qualifié de froid, .............)


 


Face à nous, il n'y a qu'une accusation à charge exclusivement. KAFKA. Parents toujours coupables.


 


Dans tout les sites, blogs, nos histoires sont toutes les mêmes, nos vécus respectifs sont digne d’un état sous 
la Stasi,  sous Vichy. Nous parlons de génocides institutionnels d’enfants.


 


 Des fonctionnaires ordinaires qui obéissent à des ordres inhumains dans leur travail, mais qui le soir
retrouve mari et enfants. 


Dans le camp d'Auschwitz, ce sont les mêmes personnes qui mettaient les corps d’enfants dans les fours,  le jour
et qui, le soir venu, embrassait et racontaient des histoires à leurs enfants.


 


Lire l’excellent article de Nancy Houston dans le monde « tous bourreaux ! Mon cher ! du 30 Mai 2010


 


Elle parle de fameuses expériences sur la torture, celle de Stanley Milgram à l'université Yale dans les années
1960, qui a démontré par A B que 65 % des gens normaux sont prêts, avec la caution d'une autorité scientifique, à infliger à un inconnu des décharges électriques de plus en plus élevées, allant
jusqu'à une dose mortelle.


 


Nous nous posons également la question, à savoir, pourquoi dans certains cas, les travailleurs sociaux n'interviennent pas!


 


- ce bébé d'un couple de toxico donc fragile à protéger, mort de faim, il y a 1 an, il y avait une décision de justice depuis 3 semaines avec un passage à leur
domicile 3 fois par semaine.


 


- le petit Dylan à Millau, déscolarise depuis 2 ans,


 


- la mivilude dit qu'il y a 50.000 enfants dans des sectes; aucune action des ASE pour retirer ces enfants de cette emprise. http://www.france24.com/fr/20101014-50000-enfants-victimes-derives-sectaires-france


 


- Puis tout ces mineurs dans les cités, répertoriés à chacune de leurs exactions dans les fichiers de police. il retourne en famille;


Les foyers, les familles d'accueils n'en veulent pas, trop perturbateurs, violents, ingérables.




Jéronimo 31/12/2010 11:39



Bonne année à vous aussi et à tous les enfants du monde !



Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog