Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

enfant maltraité-copie-5Le phénomène de la pédophilie ne cesse de prendre de l’ampleur en Algérie. Si les victimes des violences sexuelles se comptent parmi toutes les catégories d’âge et sans distinction de sexe, il n’en demeure pas moins que les mineurs restent les cibles les plus privilégiées des agresseurs.

 

Attentat à la pudeur, viol, acte indécent, inceste... sont autant de maux qui continuent bel et bien d’exister dans la société algérienne qui, souvent, refuse de regarder en face ces phénomènes. Il ne se passe pas un jour sans que ce genre de violence occupe les manchettes des journaux. Si l’on se fie aux décomptes des différents services de lutte contre la pédophilie, c’est près d’un millier de cas qui a été recensé durant l’année 2008. Mais la réalité est tout autre.


Car en réalité il y a beaucoup plus de victimes , certainement 3 à 4 fois plus de ce qui est rendu public selon la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem. Pour la Fondation « les parents transgressent les tabous et déclarent ces violences qui étaient auparavant cachées ». D’autre part, l’abus sexuel est souvent découvert suite à une fugue de la victime alors que l’acte se déroule souvent dans une maison cloîtrée, sur un chantier ou dans un endroit isolé.


Les abus sexuels intrafamiliaux sont aussi plus fréquents au moment de la puberté, celui le plus souvent rencontré est l’inceste.


Il est donc temps pour les pouvoirs publics de sortir de leur hibernation et d’entamer un travail d’accompagnement et de sensibilisation pour venir à bout de ces violences insuportables pour les enfants.


JCC


(source : Forem)

commentaires

action-blanche 06/11/2012 10:54


Les actes pédocriminels deviennent-ils plus nombreux ou les victimes peuvent-elles enfin parler plus facilement ? Voilà toute la question qui se pose. Car souvent, c'est ce qu'il se passe, on
croit que c'est le premier cas qu'il se passe alors qu'en fait c'est le second. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de pousser la société à l'hystérie. Cela, d'ores et déjà, pour les enfants
victimes eux-mêmes.

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog