Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Pour faire suite au billet d’hier consacré au sort des enfants des familles migrantes aux Etats-Unis la France est-elle irréprochable sur la question des mineurs étrangers ?

Contrairement aux Etats-Unis, les enfants restent avec leur famille en France. Cependant, en 2017, la France a enfermé, dans des centres de rétention, 275 enfants dont de nombreux nourrissons. Dans son dernier rapport, le Défenseur des droits, Jacques Toubon a dénoncé cette situation.

Dans ces centres, les familles sont dans un quartier réservé mais entourés de hautes grilles. Dans le cas de mineurs arrivés seuls en France, le placement en zone d'attente pour personnes en instance peut aussi être décidé.

Le nombre des placements en rétention a

fortement augmenté  en 2015, année du début de la crise « migratoire ». Dans son rapport, Jacques Toubon déplore « la nette augmentation du recours à la rétention des familles avec enfants ».

Pour rappel, en 2016, la France a été condamnée à cinq reprises par la Cour européenne des droits de l'homme, accusée d'avoir violé l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme selon lequel « nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants ».

Actuellement, le parlement examine le projet de loi « asile et immigration »  et malgré les mesures dénoncées par les associations ou le défenseur des droits, le Sénat  entend durcir un texte qui, selon la majorité de droite, « ne comprend aucune mesure significative ni sur l'éloignement des immigrants irréguliers, ni sur l'intégration de l'immigration régulière, ni sur la lutte contre le communautarisme ».

Selon l’ONG « Amnesty International », ce texte met en péril les droits des réfugiés et migrants en France.

Si ce texte fixe la durée maximale de rétention à 90 jours au lieu de 135 jours comme initialement prévue cela représente toujours un doublement de la durée de détention actuelle. Par ailleurs, il n’interdit pas l’enfermement des enfants.

JCC

(Sources : Parlement –Amnesty International).

Après quelques semaines d’absence, je reprends ce fil d’actualités par des pleurs et des enfants  apeurés qui réclament leur maman ou leur papa. En effet, la vidéo diffusée par le site d’information américain  « ProPublica », dans laquelle on entend des enfants en situation irrégulière, enfermés dans des camps de rétention et séparés de leurs parents, sont totalement insupportables.

L’affaire provoque la colère des Américains de toutes obédiences politiques et plus largement du monde entier, elle fait vaciller l’administration Trump.

Ce sont près de 2.000 enfants qui ont été séparés de leurs parents dans les six semaines ayant suivi la mise en œuvre d’une politique de « tolérance zéro » sur l’immigration clandestine, mi-avril. Des centaines  d’enfants sont hébergés, avec d’autres mineurs arrivés seuls à la frontière, dans de grands centres près de la frontière avec le Mexique.

Et les conditions dans lesquels ils sont « gardés » sont toutes aussi scandaleuses : plusieurs dizaines d’enfants sont entassés dans de grandes « cages » grillagées, dormant sur des matelas très fins posés à même le sol et recouverts de fines  couvertures de survie. En fait ces enfants sont en prison.

Devant le tôlé provoqué par leur situation, le président américain, après avoir juré que c’était impossible, a signé, hier soir,  un décret mettant fin à la séparation des familles de migrants. A la place, parents et enfants seront « détenus ensemble » pour une durée indéfinie, le temps que leur demande d’asile soit examinée.

Donald Trump blesse des enfants et les traumatise pour envoyer un message politique à des adultes qui rêvent d’Amérique pour fuir la misère de leur pays. C’est tout simplement intolérable, c’est un déni d’humanité.

JCC

 

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog