Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Parce que la lecture est un refuge, un collectif de 40 auteurs de BD a décidé de se mobiliser contre le cancer de l'enfant pour faire de cet adage une réalité. Avec humour et tendresse, ils distillent un message positif d’amour et de compassion dans une série d’histoires courtes et indépendantes allant de 1 à 3 pages.

Ainsi, des auteurs parmi lesquels Lewis Trondheim, Tebo, Keramidas, Olivier Supiot, David Gilson et bien d’autres ont décidé de mettre leur art au service d’une belle cause qui leur est chère.

La vente des albums « La BD qui fait du bien » est faite au profit de l’association « Imagine for Margo ».

À lire et relire pour se faire du bien tout en étant solidaire.

En vente pour 10 € dans toutes les bonnes librairies.

On s’en souvient, en novembre 2016 un marchand de poisson, Mohcine Fikri, avait été broyé par une benne à ordures en essayant de récupérer sa marchandise saisie par la police. Ce fut le point de départ d’un mouvement de contestation politique et culturel dont l’épicentre se trouve dans le Rif marocain.

La semaine dernière, onze mineurs de 10 à 14 ans ont été arrêtés par la police marocaine et devraient être déférés devant la justice pour « participation à une manifestation non autorisée ». Ils ont été relâchés dans l’attente de leurs procès. Mais selon l’ONG « Amnesty International », ces enfants portaient « des traces de coups et blessures sur le corps ».

Depuis le mois de mai, les forces de sécurité ont arrêté des centaines de manifestants, dont des mineurs, et plusieurs journalistes, en marge des manifestations majoritairement pacifiques. Au moins 410 personnes sont actuellement incarcérées. Beaucoup ont déjà été condamnées, parfois à de lourdes peines allant jusqu’à vingt ans de prison, tandis que d’autres, dont des mineurs, se trouvent en détention provisoire, depuis six mois pour certains.

De nombreux détenus rifains font état de tortures, de mauvais traitements et de menaces de viols, des allégations qui ont contraint les autorités à ouvrir, l’été dernier, des investigations sur au moins 66 cas présumés.

Pour tenter de décapiter le mouvement de protestation, le pouvoir a fait procéder ces dernières semaines à des centaines d’arrestations d’enfants pour semer la terreur et dissuader les rifains de poursuivre leur mouvement contre la pauvreté endémique dans cette région du Maroc.

JCC

(Source : Amnesty International)

En Allemagne, près de 200 écoles utilisent des vestes lestées de sable qui coûtent entre 140 et 170 euros. D’après ses défenseurs, celles-ci permettraient de changer le comportement des enfants qui les portent, les rendant plus calme. Les vestes, qui régulent physiquement l’hyperactivité des écoliers, sont considérées comme plus douces et moins intrusives que la prise de médicaments.

Mais les critiques sont virulentes contre le projet, notamment à cause de l’apparence de l’objet qui ressemble à une camisole de force, utilisé pour contrôler les patients dans les hôpitaux psychiatriques. Le risque, ici, serait de stigmatiser les enfants victimes d’un déficit d’attention.

Par ailleurs, de nombreux psychiatres doutent du bénéfice apporté par ce vêtement car à ce jour,  les effets de la veste sur le long terme ne sont pas connus.
Les troubles du déficit de l’attention touchent tout de même 6 à 7% des enfants au niveau mondial. Souvent compliqués à diagnostiquer, les symptômes sont multiples et complexes à traiter.

En France, 3,5 à 5,6% des enfants scolarisés souffrent de troubles liés à l’hyperactivité.

Plutôt que d’essayer de  changer les comportements de ces élèves pour les adapter à la classe, ne serait-ce pas plus judicieux d'adapter les méthodes pédagogiques ?

JCC

Une gifle, une fessée, des cris : autant de gestes qui pourraient bientôt être interdits, mais qui pour certains parents participent à la bonne éducation des enfants. La « Fondation pour l'Enfance » a lancé la semaine dernière une campagne de spots diffusés à la télévision et sur Internet contre les « violences éducatives ordinaires ».

Selon l’Observatoire de la violence éducative ordinaire, ces brutalités du quotidien qui se banalisent. 85% des parents français utilisent ces violences. Plus d’un Français sur deux commencent à frapper son enfant avant l’âge de 2 ans, avec des conséquences parfois dramatiques sur les tous petits.

En France, un à deux enfants meurent chaque jour  de maltraitance. 75% des maltraitances commencent par des violences éducatives ordinaires, par les châtiments corporels.

A méditer…

JCC

(Sources : Fondation pour l’Enfance et Observatoire de la violence éducative ordinaire)
 

A  l’aube de 2018, je souhaite à tous les enfants du monde la plus douce des années
et la plus riche en rêves et en émotions. Qu’elle soit meilleure que 2017 pour que des millions d’enfants vivent enfin une vraie vie d’enfant.

 

 

A toutes et tous, je vous souhaite une belle et heureuse année 2018 remplie de partage et de bonheur !


Jean-Charles Champagnat
 

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog