Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : la pauvreté agit sur le cerveau des enfants

Les enfants qui naissent dans un milieu défavorisé ont souvent de plus importantes difficultés à réussir dans le système scolaire par rapport à ceux qui évoluent dans les autres classes sociales. Pour expliquer ce phénomène, on met souvent en avant le manque de temps ou de capacité des parents pour aider au développement de leur enfant. Mais ce que l’on sait moins, c’est que la pauvreté a aussi un impact direct sur le bon développement du cerveau.

C’est en tout cas ce que révèle une nouvelle étude américaine. Conduite par des chercheurs de l’université du Wisconsin à Madison, cette étude assure que les enfants qui vivent près ou en dessous du seuil de pauvreté aux Etats-Unis (soit 24 000 dollars par an pour une famille de quatre personnes) ont une matière grise de 7 à 10 % moins importante que des enfants issus d’autres classes sociales.

Ce sont les secteurs du cerveau qui gèrent la mémoire à long terme qui sont principalement touchées. Mais cela a aussi des conséquences sur les capacités de ces enfants à contrôler leurs émotions comme leur attention. L’apprentissage de l’alphabet et des mots est également plus difficile pour eux.

Cette étude montre ainsi que la pauvreté engendre la pauvreté, rendant encore plus improbable la réussite scolaire d’enfants eux-mêmes issus de parents ayant eu des difficultés pour réussir à l’école.

Mais les auteurs de cette étude se montrent aussi optimistes, assurant qu’il est possible de remédier à ces lacunes physiques de départ en travaillant fortement dans le cadre du périscolaire. C’est en effet un moment où le cerveau des enfants est encore très malléable.

Cette thèse fait écho à de nombreuses études canadiennes qui assurent que la clef du problème se trouve dans la gestion et l’importance donnée aux premières années de préscolarisation et de scolarisation des jeunes enfants. Un suivi plus important des familles défavorisées est aussi un remède à cette situation.

JCC

(Source : Planète FMagazine)

commentaires

ano 08/08/2015 10:21

Moi je crois qu'on oublie un peu vite la responsabilité des enseignants qui en fin de compte prennent les enfants dits pauvres, en difficultés, handicapés, etc pour des boucs émissaires et ne se privent pas de leur en faire "baver", exemple : http://harcelement-ecole.blogspot.com/search/label/Ecole

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog