Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : aujourd’hui, c’est la Journée internationale de la fille

Au lendemain de l’attribution du prix Nobel de la Paix à Malala, qui récompense ses actions en faveur de la scolarisation des filles, le monde se penche aujourd’hui sur la situation des filles dans le monde.

Si les thématiques se ressemblent avec la Journée de la femme, célébrée le 8 mars, et la Journée de la fille, elle est beaucoup moins médiatisée que la première.

Pourtant c’est le 19 décembre 2011, que l'Assemblée des Nations Unies a décrété qu'il fallait réserver une journée consacrée aux filles. Car les discriminations à l'égard des femmes avaient des conséquences désastreuses pour les jeunes filles, pour les enfants. Car les filles devraient pouvoir participer « aux décisions qui les touchent ». L’ONU souhaitait ainsi « briser l'engrenage de la discrimination et de la violence et promouvoir et protéger l'exercice plein et effectif de leurs droits fondamentaux ».

Et c’est en 2012, le 11 octobre, que la première Journée internationale de la fille a été célébrée. L'accent avait été mis sur les mariages forcés des jeunes filles qui voient leur vie complètement anéantie par une union imposée. Il fallait donc lever le voile sur les pressions, les violences, les viols, les maternités précoces, les effondrements psychologiques que des filles, des enfants, subissent au quotidien.

Depuis 2012, directement ou indirectement, le principal cheval de bataille de cette Journée internationale de la fille est axé sur l'éducation. Car, telle est bien la situation des jeunes filles dans certaines régions du monde : les enfermer volontairement, consciencieusement, dans l'ignorance et ce, afin de mieux les soumettre.

À l'occasion de cette Journée, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a publié hier un rapport qui révèle l'ampleur de la violence envers les adolescentes ainsi que l'existence alarmante de mentalités perpétuant une telle violence.

Le rapport souligne notamment que près d'un quart des filles du monde entier âgées de 15 à 19 ans, soit près de 70 millions, sont victimes d'une forme ou une autre de violence physique depuis l'âge de 15 ans.

Environ 120 millions de filles de moins de 20 ans, environ une sur 10, ont subi des rapports sexuels forcés ou d'autres actes sexuels forcés dans le monde et une adolescente sur trois âgée de 15 à 19 ans qui a été mariée, soit 84 millions, a été victime de violence émotionnelle, physique ou sexuelle commise par son mari ou son partenaire.

Le rapport indique en outre que dans certains pays, jusqu'à 7 filles sur 10 âgées de 15 à 19 ans qui ont été victimes de violence physique et/ou sexuelle n'ont jamais requis d'aide : beaucoup affirment qu'elles ne pensaient pas qu'il s'agissait de violence et ne considéraient pas cela comme un problème.

Par ailleurs, plus de 700 millions de femmes actuellement en vie dans le monde ont été mariées avant leur dix-huitième anniversaire. Plus d'une sur trois (environ 250 millions) se sont mariées avant l'âge de 15 ans.

Enfin, le rapport souligne que près de la moitié des filles âgées de 15 à 19 ans (44 %) dans le monde pensent qu'un homme est en droit de frapper ou battre sa femme ou sa partenaire, cela dans certains cas : si elle se dispute avec son mari, si elle sort sans le lui dire, si elle néglige les enfants, si elle refuse d'avoir des rapports sexuels avec lui ou si elle fait brûler le repas.

L'UNICEF demande que des mesures spécifiques soient mise en œuvre permettant de prévenir les actes de violence contre les filles. Parmi celles-ci, le maintien des filles à l'école, l'enseignement des compétences nécessaires à la vie quotidienne, le soutien aux parents, notamment avec des allocations en espèces afin de diminuer les risques pour les filles ; le changement des mentalités et des normes grâce à un dialogue mené au niveau des communautés ; et le renforcement des systèmes et services judiciaires, pénaux et sociaux.

Ces chiffres effarants montrent que pour protéger les filles, la Journée internationale est indispensable pour sensibiliser les opinions publiques et faire avancer les mentalités.

JCC

(Source : UNICEF)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog