Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Thaïlande : des enfants migrants retenus en prison

La Thaïlande maintient chaque année en détention des milliers d’enfants migrants a déclaré l’ONG « Human Rights Watch » (HRW) dans un rapport publié aujourd’hui. Des enfants migrants et demandeurs d’asile sont détenus de manière inutile dans des lieux de rétention sordides et des cellules de la police, en raison de leur statut en matière d’immigration ou de celui de leurs parents.

Le rapport de 67 pages, intitulé « Two Years with No Moon: Immigration Detention of Children in Thailand » (Deux ans sans voir la lune : Détention des enfants migrants en Thaïlande), expose en détail la façon la Thaïlande a recours à la détention de migrants viole les droits des enfants, met en danger leur santé et leur bien-être, et compromet leur croissance. Le gouvernement thaïlandais devrait cesser d’incarcérer des enfants pour des motifs liés à l’immigration, a déclaré Human Rights Watch.

HRW a mené des entretiens auprès de 41 enfants migrants et 64 adultes qui avaient été incarcérés, arrêtés. En outre, l’ONG a interrogé des représentants d’organisations non gouvernementales internationales, des dirigeants de la communauté des migrants, et des avocats.

La détention prolongée prive les enfants de la capacité de grandir et de se développer mentalement et physiquement. L’Organisation internationale pour les migrations indique qu’il y a environ 375 000 enfants migrants en Thaïlande, dont des enfants de travailleurs migrants originaires de pays voisins, et des enfants qui sont des réfugiés et qui demandent l’asile. Le groupe le plus nombreux d’enfants réfugiés vivant en Thaïlande vient de Birmanie, et nombre d’entre eux ont fui avec leur famille les attaques de l’armée birmane dans les régions de minorités ethniques, ainsi que la violence sectaire contre les musulmans « rohingyas » dans l’État de l’Arakan. D’autres réfugiés proviennent du Pakistan, du Sri Lanka, de Somalie, de Syrie et d’ailleurs.

Les enfants migrants en détention en Thaïlande sont régulièrement incarcérés avec des adultes n’ayant pas avec eux de liens de parenté, en violation du droit international. Ils sont fréquemment exposés à la violence, et peuvent être pris dans des bagarres entre détenus, le recours à la force par les gardiens, et parfois être blessés physiquement.

Selon la loi thaïlandaise, tous les migrants en situation irrégulière vis-à-vis de l’immigration, même les enfants, peuvent être arrêtés et détenus. En 2013, le Comité des droits de l'enfant des Nations Unies, l’organe composé d'experts indépendants chargé d’interpréter la Convention relative aux droits de l’enfant, a demandé aux gouvernements de « cesser promptement et complètement de détenir les enfants sur la base de leur statut au regard de l’immigration », affirmant que cette détention n’est jamais dans le meilleur intérêt de l’enfant.

HRW appelle la Thaïlande à mettre fin à la détention d’enfants migrants, d’adopter immédiatement des alternatives à la détention qui sont utilisées avec succès dans d’autres pays, par exemple des centres d’accueil ouverts et des programmes de libération conditionnelle. Ces programmes sont moins coûteux que la détention, respectent les droits des enfants et protègent leur avenir.

JCC

(Source : HRW)

Voir le rapport (en langue anglaise)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog