Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Vatican : le pays à nouveau dans la tourmente à propos des prêtres pédophiles

Pour la deuxième fois en quatre mois, l’Eglise catholique se trouve rattrapée par les affaires de pédophilie et est contrainte de rendre des comptes devant un organe onusien. En janvier dernier, les représentants du Vatican avaient déjà dû s’expliquer devant le Comité de l’ONU sur les droits de l’enfant après la publication d’un rapport accablant (voir article précédent).

Hier, les représentants de l’Eglise catholique ont fait face à un nouvel assaut de critiques et de condamnations, cette fois devant le Comité des Nations Unies contre la torture. Les experts onusiens ont pointé du doigt le manque de réaction et l’absence de mesures pour traiter des cas d’enfants abusés sexuellement par des prêtres. En juin 2002, le Vatican a ratifié la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Pour les représentants du Réseau des survivants des personnes victimes de violence par des prêtres (SNAP), le Saint-Siège a trahi cet engagement en adoptant « des politiques et des pratiques qui ont conduit à la poursuite de la violence et à l’impunité des auteurs ».

Mis à nouveau sur la sellette pour avoir « placé la préservation de la réputation de l’Eglise avant l’intérêt supérieur de l’enfant », le Saint-Siège a remis son rapport au Comité des Nations Unies contre la torture. Le nonce apostolique auprès de l’ONU a expliqué que les actes commis par des prêtres en dehors du territoire du Vatican ne relevaient pas de la Convention contre la torture ratifiée par le Saint-Siège mais des Etats et des juridictions où les faits ont été commis. Un raisonnement qui a le don d’irriter autant les rapporteurs de l’ONU que les associations de victimes de prêtres pédophiles et, plus largement, les défenseurs des droits des enfants.

Les experts du Comité des Nations Unies contre la torture ont demandé à la délégation du Vatican de rendre publiques les informations sur les mesures prises à l’encontre des membres du clergé accusés d’abus sexuels et de garantir qu’ils soient suspendus de leurs fonctions. Samedi, à Rome, la commission d’experts anti-pédophilie constituée par le pape François a annoncé que des « procédures claires » allaient être mises en œuvre pour faire en sorte que les coupables, à tous les niveaux, « répondent de leurs actes ». A suivre donc…

JCC

(Source : ONU)

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog