Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : disparition d’un infatigable défenseur des droits

Le Défenseur des droits, et ancien maire centriste de Toulouse, Dominique Baudis est mort hier matin, à quatre jours de son soixante-septième anniversaire, d'un cancer généralisé. Dominique Baudis était un authentique humaniste. A la tête de cette institution, l’ancien présentateur du journal télévisé avait d’emblée pris à cœur sa mission consistant, selon lui, à « veiller au respect des droits et des libertés » des citoyens confrontés aux affres de l’administration et à toute forme de discrimination.

Premier titulaire de cette fonction, pour laquelle il avait été nommé en juin 2011, par le président de la République, Nicolas Sarkozy (de préférence à l’ancien ministre socialiste Jack Lang), Dominique Baudis avait longuement bataillé contre le ministre de l’Intérieur de l’époque Claude Guéant afin que cessent les contrôles d’identité au faciès. Il lutta aussi sans relâche pour qu’il soit mis fin à la présence des enfants dans les centres de rétention, une victoire que lui concéda par décret Manuel Valls, après son arrivée place Beauvau, même s’il existe encore des problèmes (voir article d’hier).

Et au plus fort de la polémique sur les Roms, à la faveur de quelques visites dans les camps, il n’hésita pas à dénoncer les conditions dans lesquelles ces nomades vivaient stationnés aux abords des villes. Sur ce plan, Dominique Baudis était infatigable et depuis mai 2013, après que la maladie eut été diagnostiquée, entre deux séances de soins intensifs, il ne manquait pas l’occasion de reprendre ses activités et de porter haut et fort les valeurs qu’il défendait.

Ce matin, l’ensemble de la classe politique et les associations anti-discrimination, l’Inter LGBT, la LICRA, SOS racisme ou encore la Ligue des droits de l’homme, saluent la mémoire du Défenseur des droits évoquant « un homme d'une grande dignité, aux prises de position courageuses ».

Pour rappel, l'institution « Défenseur des droits » regroupe les missions du Médiateur de la République, du Défenseur des enfants, de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (HALDE) et de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).

L’institution, lui rendra hommage dans les jours qui viennent, a-t-elle indiqué sur son site internet (visiter le site).

JCC

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog