Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : éducation, les inégalités se creusent

Vincent Peillon, le ministre de l’Education Nationale l’avait dit, PISA l’a fait. La France perd en effet trois places et chute au 25e rang du classement PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves). Il s’agit d’une enquête internationale de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) portant sur les performances des élèves de 15 ans. Elle a été conduite en 2012 dans 61 pays et 4 villes.

Dans le précédent Pisa 2009 auquel 75 pays et villes avaient participé, la France occupait la 22e place dans le classement global des compétences, à quelques encablures de l'Allemagne, qui la devance désormais, puisqu'elle occupe la 16e place. Soit derrière l'Estonie, la Pologne, le Vietnam, l'Australie, l'Irlande ou encore la Slovénie.

L'étude, menée tous les trois ans depuis 2000, est centrée en priorité, dans sa dernière édition, sur l'apprentissage des mathématiques. Et dans ce domaine, la « performance » des élèves français a diminué de 16 points entre 2003 (511) et 2012 (495). La mauvaise note a fait passer la France, en seulement neuf ans, de la catégorie des pays dont la performance est supérieure à la moyenne de l'OCDE à celle des pays dont la performance est située dans la moyenne de l'OCDE (494 dans l'étude 2012). Il y a, note l'étude, « beaucoup plus d'élèves en difficulté (...), ce qui sous-entend que le système s'est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012 ».

Or, les petits Français ne sont pas à la peine partout. S'agissant de la compréhension de l'écrit, les résultats de la France sont meilleurs (505 points contre 496 dans Pisa 2009), au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE (496). Une amélioration observée depuis 2009 après un recul sensible dans les études 2003 et 2006.

Néanmoins, l'OCDE souligne, comme dans les autres matières étudiées, le creusement du fossé entre « très bons » et « très mauvais » élèves. Le rapport démontre surtout que le problème de la France n'est pas sa situation, qui reste celle d'un pays moyen, mais le fait qu'il y a énormément d'inégalités. Autrement dit, le parallèle entre le milieu socio-économique et la performance est bien plus marquée que dans la plupart des pays de l'OCDE.

Cela signifie que lorsqu'on appartient à un milieu défavorisé, on a aujourd'hui clairement moins de chances de réussir qu'en 2003. Le rapport note enfin que réussir son cursus est encore plus difficile pour les élèves issus de l'immigration.

JCC

(Source : OCDE)

Voir le rapport

commentaires

Actualités des droits de l'enfant

Actualités des droits de l'enfant en France et dans le monde. Blog complémentaire du site internet www.droitsenfant.fr. Citation : A. de Saint-Exupéry

Hébergé par Overblog